Tag TA

2.26.2017

CRY ME A RIVER

Crédits photos ANTM.

Alfred de Musset disait des larmes, qu'elles soient douces ou amères, elles soulagent toujours. Si aujourd'hui je vous parle de larmes, de pleurs ou du verbe: "chialer", c'est que cette émotion est une forme d'expression corporelle qui fait partie du bien être malgré ce qu'en pensent les réfractaires . Bien être, estime et confiance en soi sont des mots et modes de pensée qui me sont chers et que je partage avec vous depuis la création de mon blog il y'a 10 ans. et ce sujet me tenait à coeur car il a sa place dans ce domaine que je chéris tant.

Pleurer est-ce honteux? C'est un sujet tabou que j'ai abordé avec mon amie Danielle, il y'a quelques semaines au téléphone. Nous discutions de la vie en général comme à notre habitude, et de ce qui nous avait touché dans nos lectures, séries, films et dans nos vies privées, en somme des discussions que toutes les amies ont entres elles.

Puis vint le sujet de la sensibilité et des pleurs où je lui faisais part de mon incompréhension face aux réactions moqueuses des gens quand une personne ou un enfant pleurait de joie, tristesse ou angoisse, elle était du même avis que moi, et nous avons passé au moins une heure à échanger et débattre sur cela. Pour la petite parenthèse, j'ai souvent eu à entendre ce genre de remarque car plus petit et jusqu'à ses 8 ans, mon fils exprimait souvent ses ressentis en pleurant. On me disait: "Fatou, ton enfant est un garçon, un futur homme ne doit pas pleurer. Les larmes c'est pour les femmes". 

Cela m'a toujours fait rire, et je répondais aux gens que mon fils est un être humain comme les autres, s'il veut pleurer qu'il le fasse, c'est libérateur et sain, j'ai vu  trop d'enfants se retenir et être frustrés, résultat des courses ils évacuaient leur frustration en agressant d'autres enfants ou en restant fermés dans leur bulle. 

On vit dans une société où il est normal qu'une femme pleure, car elle représente le sexe "faible", et un homme ne doit surtout pas pleurer! Sacrilège!!!! Il doit être robuste, fort. D'ailleurs il y'a une phrase de Hermione Granger (les fans d'Harry Potter me comprendront) que je reprend souvent lorsque je m'adresse aux personnes insensibles: "Tu as la capacité émotionnelle de la taille d'une petite cuillère". Et c'est ce qu'on attend des hommes, on leur interdit de montrer leur émotion, au pire de ne pas en avoir. Parfois cela est également inculqué aux femmes, elles doivent être "fortes" aussi. Je trouve cela dévastateur pour ma part.

Aujourd'hui mon fils a 15 ans, et c'est un très gentil et beau jeune homme confiant avec du caractère, et s'il a envie de pleurer je serai toujours là pour lui dire de se laisser aller et dans mes bras il trouvera du réconfort. Pleurer ne rend pas un garçon moins robuste qu'un autre, au contraire permettre à un enfant de pleurer fera de lui un adulte qui n'aura pas honte d'exprimer ses émotions... Ma parenthèse a été un peu longue (lol), alors revenons au sujet principal.


Bien-être et pleurs vont de pair pour moi, car comme dit le dicton: "Après la pluie, vient le beau temps". Il y'a même des psychologues qui utilisent la thérapie du pleur pour libérer leurs patients du stress ou exprimer des choses enfouies depuis des années.

Moi je suis une grande pleureuse devant les films à la TV, cinéma, séries ou livres. Je sais pleurer de joie et de tristesse avec les personnes qui font parties de ma vie. Je sais me raconter sans honte et quand l'émotion est forte je n'ai pas peur de verser une larme. Cela ne me diminue pas au contraire, j'ai souvent essuyer des moqueries vis à vis de ces larmes qui sont l'expression de ce que je ressens. Heureusement pour moi cela ne m'a jamais mis en position inconfortable au point de me remettre en question. 

Même enfant, je n'ai pas le souvenir de m'être fait disputé par mes parents pour cause de crises de larmes. 

Et d'ailleurs je ne sais pas comment l'expliquer mais il m'est déjà arrivé plusieurs fois avec des amies en regardant ensemble une série ou film de pleurer. Une fois même, je me rappelle, nous déjeunions avec Danielle et Rosa, une superbe journée, de fil en aiguille et de discussion en discussion, nous nous sommes mises à pleurer ensemble et à se prendre dans les bras. La démonstration d'affection entre femmes n'a rien de honteux également, je suis de celle qui pensent qu'être libre de pouvoir se montrer tel que nous sommes est une grande richesse et force, la retenue est paralysante. Il y'avait une synergie tellement belle, pure et forte que je ne saurais trouver les mots à la hauteur de ce que nous avions ressenti ce jour là. 

Je n'ai jamais eu honte ou peur de pleurer, je trouve que c'est sain de pouvoir libérer  sa tristesse ou joie. Enfouir ses sentiments peut nous rendre malade. C'est naturel de pleurer et c'esy même conseiller de le faire, alors ne vous retenez pas.

C'est le pédiatre de mon fils qui me l'avait dit à l'époque, que pleurer libérait des endorphines qui ôtaient le stress. Quand on sait que celui-ci peut provoquer l'anxiété, les maladies cardiovasculaires et la dépression, faire couler quelques larmes ne nous coutent rien.


Que celui ou celle qui n'a jamais pleuré en écoutant ses chansons favorites, en se remémorant un souvenir triste ou heureux, ou même après avoir fait l'amour, lève la main de suite (lol). Pleurer c'est se sentir vivre et savoir lâcher prise. A celles et ceux qui pensent que les "pleurnicheurs" sont des êtres faibles, j'ai envie de leur dire qu'il faut sacrément avoir confiance en soi pour pleurer sans en avoir honte ou trouver cela ridicule. Le regard des autres, ce poison qui nous empêche d'être nous à 100%! Est-ce important l'avis des gens qui n'ont aucune incidence dans nos vies? Non! Et même nos proches ne devraient pas nous obliger à être le contraire de ce que nous sommes.

Vous qui pleurez, vous n'êtes ni faibles ou pitoyables, bien au contraire vous êtes forts et vous savez pourquoi? Tout simplement parce qu'il est plus facile de cacher une émotion ou une larme que de les montrer sans filtre. Lorsque l'on se moque du jugement des autres c'est qu'on est mentalement fort et plus encore c'est qu'on s'aime.

Il y'a une chose que j'ai compris depuis très longtemps et qui me permet d'être moi même, qu'on m'aime ou pas, qu'on approuve mes idées, choix de vie ou façon d'être ou PAS. Je n'en ai que faire, le plus important est d'avoir cette liberté d'être qui je suis et d'en être heureuse et satisfaite. Si je veux pleurer, crier, rire, sourire, me fâcher ou non, je reste le propre maître de mes émotions et body langage. Quand vous intégrer dans votre esprit tout cela, vous êtes LIBRES. Et si j'ai un petit conseil à vous donner c'est qu'il vaut mieux pleurer de joie que sourire de tristesse ou même si je puis dire il vaut mieux pleurer de tristesse que de rire ou sourire pour de faux.

7 commentaires:

  1. Je pleure très souvent de joie, d'emotions, de tristesse. C'est mon mode d'expression. C'est qui je suis. Les gens qui me connaissent le savent et ne m'en tiennent plus rigueur!
    Je peux pleurer devant un paysage comme devant la beauté de mes neveux ou devant un film ça ne me gêne pas... C'est moi et c'est comme ça que j'ai toujours été...Je comprends complètement ton billet.

    RépondreSupprimer
  2. Super ton article ! Et entièrement d'accord avec toi et tes copines Rosa et Danielle.

    Le société aime trop imposer des règles et mettre l’Être humain dans des cases.
    "Il ne faut pas laisser un bébé pleurer" ou "un petit garçon ne joue pas à la poupée". Les stéréotypes encore encore.

    Mon loulou de 11 ans et moi-même avons besoin de "nos crises de larmes" pour évacuer le trop plein ou juste exprimer nos sentiments.
    Cela nous arrive très souvent de fondre en larmes juste en ce disant : "je t'aime".
    Avec mes amies, c'est pareil.
    Pleurer est pour moi la même chose que rire, que parler, que manger. L'expression d'un sentiment , d'un besoin.
    Bises
    Mamzelle Tigrid

    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Très touchant ton article, je suis du genre à pleurer en privée, seule ou face à mon amoureux. Je garde tout enfouis et c'est pas bien comme tu l'as précisé là haut. Merci pour cet article en tout cas ��

    RépondreSupprimer
  4. Bravo pour cet article. Tu as dévoilé une facette de ta personne que je ne connaissais pas et cela renforce toute l'admiration que j'ai pour toi. J'aime ton authenticité et ton courage. Ne changes pas tu es une réel source d'inspiration. God bless you.

    RépondreSupprimer
  5. Encore un texte plein de sagesse et touchant,faut que tu arrêtes.
    Tient voilà, je pleure maintenant lol

    RépondreSupprimer
  6. Encore un texte plein de sagesse et touchant,faut que tu arrêtes.
    Tient voilà, je pleure maintenant lol

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...