Tag TA

1.01.2015

DABA FASHION LA PRÊTRESSE DES TRESSES AFRICAINES


En Afrique, les tresses ne sont pas qu'une simple histoire de coquetterie ou de beauté. Elles font parties intégrantes de la culture africaine depuis des siècles comme je vous en avais déjà parlé (ICI).

Trouver une bonne coiffeuse à Paris qui sait faire des tresses comme au Sénégal (pays réputé pour ses tresseuses hors pairs) est un vrai sacerdoce. Encore une fois, grâce à ma petite soeur dénicheuse de lieux sympatoches en terme de beauté, tresses rimera avec joie pour mes amies, moi et vous très prochainement j'espère.


Il y'a deux mois et demi, elle m'avait demandé de l'accompagner pour se faire coiffer, et c'est ainsi que j'ai découvert ce petit salon intimiste dont la propriétaire est une femme sénégalaise. Lorsque nous sommes arrivées là-bas, j'ai été impressionnée par la rapidité des coiffeuses me rappelant mes vacances au Sénégal ou au Mali.

Sans oublier le professionnalisme et la gentillesse dont fait preuve la patronne des lieux et son équipe. C'est tout naturellement que je me suis dit qu'il fallait mettre en avant ce type de femmes qui sont pour moi des inspirations mais qui n'ont pas écho auprès du grand public.

Il y'a quelques jours, Khady qui est une de mes meilleures amies cherchait à se faire des tresses avec une coupe spécifique très en vogue dans les années 90. Et je lui ai proposé d'aller se faire coiffer chez Daba Fashion en lui assurant qu'elle ne serait pas déçue!

Ma petite soeur Awa



Le salon Daba Fashion se trouve en plein coeur du quartier de Château -Rouge. Un quartier souvent dépeint comme malfamé. Château- Rouge pour moi ce n'est pas que ses rabatteurs qui vous attendent à la sortie du métro ou sa population étrangère. Ce quartier me rappelle ma douce enfance, il est joyeux, vivant avec un grand brassage des cultures.


Comme beaucoup de nos parents, les miens allaient faire leur course là-bas car on y trouvait tout les épices, condiments, fruits et légumes directement importés du continent Africain. On y retrouve là-bas les meilleures boucheries de Paris pour ceux qui aiment la bonne viande fraîche et hallal. Et côté mode et beauté, il y'a les boutiques de tissus wax hollandais, les tailleurs pour vous confectionner des tenues et des boutiques vendant des produits capillaires et de maquillage.




Le salon DABA FASHION se trouve au 3 rue Poulet à 3 minutes à pied du métro Château-Rouge.


Si j'ai tenu à vous parler de ce salon, c'est aussi pour casser les clichés et idées reçues qu'on se fait souvent. Il est vrai que la plupart des salons et boutiques vendant des produits de beauté nous étant destinés sont tenus par des personnes qui ne sont pas de la communauté noire. Enormément de personnes pensent qu'il y'a peu de femmes ou hommes entrepreneurs "NOIRS". 

Il en est tout autre. Ils sont là, ils existent, ils créent des emplois, font du chiffre d'affaires mais ne sont pas mis en avant car méconnu du grand public qui nourrit aussi un sentiment de peur à cause de personnes non professionnelles qui peuplent ces quartiers. Mais il y'a vraiment des gens talentueux parmi eux et ils ont tous une histoire à vous raconter qui force le respect.

C'est ce que j'avais ressenti en rencontrant le propriétaire de la boutique PRESTIGE à Château d'Eau => ICI.

Et j'ai ressenti la même émotion en discutant avec Daba Barrou, 40 ans qui a gentillement répondu à mes questions:


Depuis combien d'années vis tu en France?
J'y vis depuis 16 années.

As-tu toujours évolué dans le milieu de la beauté ou as-tu un autre parcours?
Avant j'étais enseignante à Dakar, mais la coiffure a toujours été un hobby pour moi. Au Sénégal, coiffer c'est comme cuisiner, on l'apprend aux petites filles très tôt.

Pourquoi as-tu quitté un emploi confortable d'enseignante à Dakar pour ouvrir un salon de coiffure à Paris?
J'ai suivi mon mari qui est diplomate et qui avait été muté ici à Paris. Donc j'ai démissionné auprès de la fonction publique au Sénégal. Arrivée en France, j'avais envie de changement, et pour être honnête on a beau penser que le système éducatif en Afrique a des lacunes et retards, mais il est mieux structuré qu'en France et le niveau des élèves au Sénégal est très élevé par rapport en France. Je préférai rester sur de bons souvenirs du pays pour ne pas être aigrie ici. Les postes, on m'en a offert mais j'avais envie d'un nouveau départ, un nouveau défi dans ma vie.


J'ai toujours été amoureuse de la coiffure, donc j'ai travaillé en tant que coiffeuse dans différents salons pendant plusieurs années, et c'est récemment que je me suis dit qu'il fallait que je vive mon rêve et crée mon entreprise.

Depuis combien d'années tu as ouvert ton salon?
Je l'ai ouvert il y'a un an.

Pourquoi avoir choisi le quartier de Château-Rouge?
C'est un quartier vivant et connu auprès de la population africaine. Même au Sénégal, ce quartier est célèbre. Et comme je m'adressais à une clientèle de femmes qui fréquentent ces quartiers ou y habitent, je me suis dis que je vais bien me sentir ici et que ça allait mieux marcher que si j'avais ouvert mon salon ailleurs.

Quelle est la tranche d'âge de ta clientèle?
Elle est comprise entre 16 et 50 ans. Beaucoup de mamans accompagnent leur fille aussi.

Et comment ont-elles connu ton salon?
C'est le bouche à oreilles, une cliente satisfaite est ma meilleure ambassadrice car elle ira en parle à ses amies, et elles deviennent des clientes fidèles. Et une femme qui est bien coiffée, on la remarque, on lui demande qui la coiffe et c'est ainsi que le nombre de clientes augmentent de jour en jour ( comme avec cet article que tu prépares).

Je voulais avoir ton avis sur ce qui s'est passée dans les salons de coiffure à Château d'Eau. Des coiffeuses ont fait grève car pas payées, exploitées, et non déclarées, les journaux nationaux ont en parlé. J'ai trouvé leur geste courageux, et je les salue car la plupart n'ont pas de titre de séjours valables sur le territoire français?
Elles ont eu raison car c'est vraiment de l'exploitation, j'ai également travaillé en tant que coiffeuse dans certains de ces salons. Elles vivent des choses inhumaines dont j'ai été témoin. Comme j'étais une privilégiée car instruite et en règle, je n'ai pas eu à vivre leur désarroi. Elles étaient maltraitées par le patron et parfois par les clientes qui n'ont pas de savoir vivre et pensent que la coiffeuse est à leur disposition. C'est un milieu qui est mal vu aussi, beaucoup d'hommes prennent les coiffeuses pour des prostituées. C'est vraiment scandaleux, elles ont eu raison d'agir, et j'espère que les choses vont changer.

Comment recrutes-tu tes coiffeuses?
Elles passent une journée test en coiffure, certaines sont des apprenties et d'autres des autodidactes. Mais pour moi c'est le savoir -faire qui prime avant tout.

Le Sénégal est réputé pour avoir les meilleures coiffeuses du continent, toutes tes coiffeuses sont sénégalaises?
Effectivement mon cher pays a les meilleures tresseusses au monde, la plupart de mes coiffeuses sont sénégalaises, mais il y'a aussi une camerounaise et nigerianne. Une coiffeuse talentueuse est ce que je recherche au sein de mon salon, peu importe son origine.

Quelles sont les coiffures que tes clientes te demandent le plus souvent? 
Tissages et tresses. Depuis deux ou trois ans, il y'a un grand retour des tresses, et c'est génial car c'est une coiffure qui fait partie de notre patrimoine culturel et de beauté. Les femmes l'avaient délaissé, mais à présent elles adorent cela et c'est pas près de s'arrêter.


Les tarifs que tu pratiques?
Pour les tresses c'est 60 euros, le tissage 40 euros, tresses et nattes collées sur cheveux sans ajouts entre 20 et 50 euros selon la longueur .

Faut -il prendre rendez-vous?
Oui je le préconise, surtout si vous désirez vous faire coiffer sans attendre comme dans une salle d'attente. Ainsi votre journée ne sera pas gâchée, mais on peut venir aussi sans rendez-vous, mais là je vous préviens, il faudra être patiente.

Merci beaucoup Daba pour cet itw.

Concernant les tarifs, je les trouve honorables. Trop souvent, nous voulons négocier des prix à des tarifs irrespectueux pour les personnes qui nous coiffent, ou en disant qu'au pays ça ne coûte rien. 

Oui au pays c'est trois fois moins cher, mais au pays, il n'y a pas de charge, le niveau de vie n'est pas la même. Nous sommes bien placées pour savoir que tout ce que nous achetons (vêtements, produits de beauté, alimentaires ou de consommation) ont des taxes. Personne n'essaie de négocier leur prix car il est fixé. J'ai comme l'impression que parfois on a une forme de mépris pour les gens qui nous ressemblent et qu'on minimise leur travail.

Créer une entreprise, c'est un challenge qui n'est pas de tout repos et c'est aussi faire vivre d'autres personnes qui sont les employés. 

Exemple à New York, j'ai le souvenir que dans beaucoup de salons, les afro américaines demandent à se faire coiffer par les sénégalaises et paient des sommes avoisinant des 100 à 200 dollars pour des tresses. Je n'ose même pas imaginer si c'était le tarif ici.


Pour les nattes que mon amie khady a fait, elle a pris des mèches XPRESSION (2.50€ le paquet) couleur numéro 1.





Sonia &Khady

C'était mardi dernier, en plein vacances de noël et le salon était rempli. Toutes les coiffeuses coiffaient leur cliente. Le salon est vraiment très petit, mais ce côté intimiste et chaleureux vous ravira. Oust le cliché de la coiffeuse nonchalante ou qui vous toise. Chez Daba, on est au petit soin pour vous.

Toutes les coiffeuses ont des mains d'or!! Je les ai observé pendant qu'elles tressaient, et c'est le top!! Car trop souvent dans un salon, il y'a la coiffeuse "STAR" ou "PHARE" que tout le monde s'arrache car c'est la seule à coiffer comme personne. Chez Daba, toutes les coiffeuses savent coiffer donc aucune crainte qu'on vous rate votre coiffure!



Retour dans le passé avec cette coiffure qu'on a toute fait petites. J'avais oublié cette odeur de bougie sur les mèches. Petite je détestais cette étape. je priais dieu pour que ma mère ou mes tantes ne brûlent pas la tête. Il ne fallait pas bouger et faire semblant de ne pas avoir peur lool  !!!



Après 3 heures, voici le super résultat!!! Ca me fait penser à un site connu qui avait titré son article: "Les tresses, l'affreuse tendance fait son retour"... Et comme je l'avais dit => ICI, ce n'est pas une mode, c'est un art qui perdure et qui ne cessera de vivre à travers nos TETES. La dernière fois que j'avais fait des nattes c'était en octobre 2013 lors de mes vacances au Mali => ICI et . Je n'aime pas restée assise pendant des heures pour que l'on me tresse, mais mon amie m'a redonné l'envie de prendre le risque.


En plus je ne vous ai pas tout dit!! Vous aurez la chance de manger des succulents pastels sénégalais au poisson ou viandes faits maisons accompagnées de leur sauce oignon et tomates si vous allez vous faire coiffer là-bas. 

Il y'a un vendeur qui passe au salon et les vend à 50 centimes la pièce, un vrai régal, c'est même pratiquement pour cela que j'aurai le courage de rester assise et manger (mdr).


N'hésitez pas à aller vous faire coiffer là-bas, et dîtes que vous venez de la part du blog BlackBeautyBag pour qu'on vous chouchoute bien:-)

16 commentaires:

  1. J' ai trouvé l article touchant !
    Cette femme qui vit de sa passion
    Le salon qui à l air hyper agreable
    Je ne me faisais pas tresser comme ça quand j' étais gamine mais je me souviens de copine sénégalaise coiffer avec le même type de mèche et de coiffure..et les pastels tout ses souvenirs.
    Je ne vais jamais à chateau rouge - oui un comble- tu m as donner envie de creuser un peu plus loin
    Merci pour l article !!

    RépondreSupprimer
  2. Khady est super belle avec cette coupe.
    En regardant les photos j'ai l'impression de faire un saut dans le passé. À l'époque cette coup était tendance les plus grandes et les plus petites portaient la "coupe au carré "

    RépondreSupprimer
  3. 3 heures c'est tout... Je vais, je dois allé la bas! En tout cas merci parce que c'est justement ce que je recherchais, des bonnes coiffeuse qui font bien les tresses, parce que de nos jours c'est pas mal délaissé. En même tant la demande n'as pas suivie ces dernières année donc je comprends.

    RépondreSupprimer
  4. Bel article, joli hommage. Quand c'est top, il faut en faire la promotion...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Fatou,

    Merci pour cette belle recommandation!

    J y suis allée et ci-dessous mes commentaires:

    ****Les points positifs:

    Patronne au top: - Très agréable au téléphone comme face-à-face, à l'écoute quand on est dans son salon.
    - coiffeuses aux doigts d'or, qui ne font pas mal et moi je me suis coiffée le soir même!
    Mme Daba a un amour du cheveux naturel et sait bien les manipuler.

    *** Les points négatifs:

    -- Le côté exigu du salon qui donne certes un côté intimiste, mais ou on doit se sentir à l'étroit
    en cas d'affluence.
    -- L'hygiène: Celles qui sont pointilleuses sur le sujet ne seront pas satisfaite sur ce point de vu.
    De ce côté pour moi, il n y a pas de différences notoires avec les autres salon afro de Château Rouge ou de Strasbourg. J'en veux pour preuve l'état des serviettes "réutilisées", l'état des capes et ce qui me gênera toujours le peigne dans les cheveux des coiffeuses à chaque fois, le coin exigu ou se trouve le bac .
    De plus l’utilisation du sèche-cheveux pour les Nappys qui ne souhaitent pas l'utilisation de (je me répète) est à prévoir.

    Celà reste néanmoins un salon de coiffure que je recommande à mon tour vivement( Merci Fatou:)).

    J'espère que nos commentaires permettront à Mme Daba, d'améliorer le" standing" du salon afin d'en faire une référence sur la place Parisienne, ce qui ne serait pas démérité

    RépondreSupprimer
  6. Après avoir vu cet article, j'ai pris RDV dans ce salon et je confirme, la responsable du salon est plus qu'accueillante et Nadège qui m'a coiffer est juste une prodige... En 4h c'était bouclé. Je recommande vivement et j'y retournerai. Merci a toi pour cette belle découverte.
    Dieynaba

    RépondreSupprimer
  7. Merci Fatou pour cette découverte!!!
    Ça fait longtemps que je cherchais un salon à Paris :)
    Où est-ce qu'on peut avoir le n° de téléphone pour prendre RDV?

    Rokhya

    RépondreSupprimer
  8. C'est un très bel article!Il présente bien et sans préjugé la société noire en France.J'aime beaucoup car c'est un quartier qui m'est familier ; ou je vais me coiffer et ou bien souvent mon chéri m'accompagne pour aller se faire la barbe. Les coiffeuses sont super douées et le prix restent abordables. J'avoue ne pas avoir beaucoup visiter le blog ces dernier temps (voir un peu abandonné) car comme beaucoup vous finissez par devenir des publicitaire et à perdre l'ADN de votre blog.Je suis heureuse de te lire de nouveau un article de style et l'amour que tu porte à l'Afrique. Je te recommande le comptoir général (80 Quai de Jemmapes, 75010 Paris), un lieu qui respire bon l'Afrique et la Black culture. Stelly DULIO

    RépondreSupprimer
  9. Je sors du salon de Daba que je n'ai pas rencontrer mais je suis super satisfaite de ma coiffure. La coiffeuse qui s'est occupé de moi était très attentionné, rapide et en plus elle a la main douce. Merci Fatou de m'avoir fait découvrir ce salon qui va devenir "mon' salon de coiffure référence.

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Fatou!
    Les tresses de ton amie m'inspire, c'est vrai que ça date de mon enfance, quand j'étais au collège. C'est super qu'elle ait ressorti ça, je suis certaine que ça va en inspirer beaucoup! :D
    Merci pour ces voyages :)
    Bisous Bisous!

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour cette adresse, recommandee par vous, j'irai les yeux fermes.

    RépondreSupprimer
  12. je note, une bonne adresse de plus, décidemment ta soeur toujours dans les bon coups, elle a un gps à bon plans ou quoi ! trop forte cette fille! pour une fois on ne dénigre pas ce quartier (que je préfère à château d'eau à titre personnel) et j'espère que la gentrification qui s'opère actuellement ne vas pas changer l'ambiance de ce quartier. Pour en revenir à ton article que j'ai adoré, plusieur points : si l'on ne parle pas d'eux (les entrepreneurs noirs) c'est peut être parce qu'ils ne communiquent pas assez ?? personne ne viendra les chercher donc autant faire du "bruit" avec tous les réseaux sociaux qui existent aujourd'hui il n'y a que l'embarras du choix.
    ma coiffeuse m'a toujours dit que pour faire des tresses il fallait utiliser des méches braid type amina darling etc et pour les nattes couchées utiliser des méches expression qu'en penses-tu ?
    60€ pour 3 heures de boulot ? je connais des coiffeuse qui charge 60€ de l'heure quand elle coiffe!! donc Daba est vraiment pas cher du tout comparé à ça!
    j'irais faire un tour un des ces 4.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    Je me suis rendue dans ce salon et j'en suis ressortie plus que satisfaite. Les coiffeuses sont gentilles et pas bruyantes. Petite anecdote, c'est la première fois que j'arrive dans un salon afro et qu'on me propose un café pour me faire patienter. Je ne sais pas si c'est une habitude de Daba mais franchement ça fait plaisir et ça change tellement. Merci pour la recommandation, c'est un vrai bon plan.
    P.S: je n'ai pas dit que je venais de la part du blog donc pas de traitement spécial.Je dis ça pour celles et ceux qui penseraient que c'est pour ça que j'ai eu droit au café.

    Ashley

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'ai découvert ce blog car je cherchais le meilleur salon parisien pour ma première fois des tresses. J'ai été séduite par le reportage photo de Fatou (que j'aurais aimé réaliser moi qui fait de la photo).
      Une vraie pro de la com'.
      Je prends rdv, le jour J, je suis accueillie par Solange. Je lui dis que je veux que ma coiffure soit un mixe entre Michelle Obama pour sa classe et Beyoncé pour son coté sexy et femme fatale.
      Solange me répond vous êtes rentrée belle dans le salon vous en ressortirez belle.
      Promesse plus que tenue. Non seulement j'en suis ressortie belle mais j'avais rajeuni de 15 ans selon mon entourage.
      Je salut le professionnalisme de toutes ces fées de la tresse : un GRAND BRAVO.
      Esther

      Supprimer
  14. Bonjour,
    Je souhaite y aller me faire des tresses. Bémol, je finis le travail vers 17h30. Le salon est il encore ouvert pour faire des tresses? A quelle heure ferme t-il?
    Merci pour vos réponses
    Christelle

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour, Merci pour l'adresse je viens de prendre RV. Je cherche désespérément une bonne coiffeuse et l'a garder longtemps. Je te tiendrais au courant.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...