Tag TA

1.27.2015

MA WISHLIST ZALANDO PRIVÉ


Une fille trouvera toujours l'occasion de faire du shopping, et pendant la période des soldes on ne se refuse rien, surtout lorsqu'il s'agit de pouvoir se procurer des articles de grandes marques (Just Cavalli, Victoria's Secret, Sonia Rykiel, DKNY ou Converse et bien d'autres) à des prix défiants toute concurrence.

Le site Zalando Privé vous connaissez? C'est un site de nouvelles ventes privées où l'on peut s'inscrire gratuitement et profiter de réductions allant jusqu'à -75%.

Bien évidemment qui dit exclusivité dit rareté, alors les articles présents sont en quantité limitée même si elles sont renouvelées sur le site.

Je vous propose de découvrir ma petite sélection mode et coup de coeur faite sur le site.

1- Les escarpins verts en cuir talon haut Just Cavalli, 119€.
2- Sac à main en cuir Renato Nucci, 79€.
3- Robe Dress Code Grey Inga, 12€.
4- Escarpins jaune en daim et intérieur cuir Pépé Jeans, 39€.
5- Jupe trapèze rose Dress Code Berry, 39€.
6- Robe d'été corail Dress Code Nude, 31€.
7- Bottines Pépé Jeans, 45€.
8- Jean boyfriend Twenty8twelve, 59€.

Bon shopping en ligne les filles :-)

*Article sponsorisé*

1.22.2015

THE BRUSH CONTEST BY L'OREAL


L'Oréal Paris lance The Brush Contest, son premier concours international de maquillage, qui permettra au grand gagnant de rejoindre l'équipe des Makeup Designers L'Oréal Paris.

Vous avez rêvé un jour de maquiller des stars et égéries de la marque L'Oréal comme Liyah Kedebe, Zoe Saldana, Freida Pinto, Karlie Kloss ou Eva Longoria? C'est le moment de tenter votre chance les filles!






Comment participer?
The Brush Contest est ouvert aux professionnels mais aussi aux amateurs, blogueurs, vlogueurs et youtubeurs. Pour participer, seules deux règles sont à respecter: Etre un véritable fou de la beauté et du maquillage et avoir plus de 18 ans.

The Brush Contest- les dates clés:
Le 19 janvier 2015 est la daté d'ouverture des candidatures. Pour participer, les candidats doivent poster sur la chaîne Youtube de LOréal Paris France une vidéo de 3 minutes sur le thème « Color Clash » => ICI.

Dès le 18 février, les internautes pourront voter directement sur Youtube pour désigner leur vidéo préférée, parmi les 50 qui auront été présélectionnées.

La finale France aura lieu le 12 mars. Le jury français y élira un heureux gagnant qui aura donc la chance de participer à laGrande Finale internationale !



C’est Eva Longoria qui animera cette grande soirée, qui sera diffusée sur la chaine Youtube de L'OREAL PARIS le 1er mai 2015.

D'ailleurs Eva en parle  mieux que personne sur cette petite vidéo: 


l’issue de la Grande Finale, le gagnant remportera un contrat professionnel d’Expert Maquilleur LOréal Paris d’une durée d’un an et d’une valeur de 100 000 € !


Je vous souhaite bonne chance à toutes et hâte de voir qui sera le ou la gagnant(e) de ce grand concours!! En attendant moi je vais m'amuser à devenir une pro du brush avec mes pinceaux et makeup L'OREAL:-) 

1.03.2015

LE PRINTEMPS 2015 SERA TONGORO


"TONGORO" signifie les étoiles en Songo (langue nationale de la république Centrafricaine). Préparez vous à être emmener au firmament avec cette nouvelle marque 100% made in Africa dès le début du printemps 2015.


Derrière cette marque, il y'a une jeune et talentueuse femme avec qui j'ai travaillé pendant 5 années. Cette femme c'est Sarah Diouf, créatrice du webmagazine GHUBAR.

Grande passionnée de mode et de l'Afrique pour qui elle voue un amour incommensurable, Sarah n'a jamais caché qu'elle trouvait son inspiration et énergie dans l'accomplissement de son travail grâce à l'Afrique. Il faut vraiment avoir visité ce continent, ses pays, et rencontrer ses populations pour comprendre que l'Afrique est le futur dans bien des domaines mais qu'elle est aussi une terre inspirante par sa force que l'on se doit de célébrer.


Avec cette première et nouvelle collection dont j'ai eu l'honneur de voir quelques pièces je vous promet que vous n'allez pas être déçues. Les ateliers et studios de créations de la marque sont implantés à Dakar, capitale du Sénégal, et les tissus proviennent de pays comme la Côte d'Ivoire, le Ghana, et le Sénégal. 


Sarah a tenu à ce que toute sa marque soit fait avec des artisans locaux.


En plus d'avoir fait le choix d'une production 100% made in Africa, Sarah apporte sa touche personnelle quant à la direction artistique que prendra sa marque. Photos de la campagne et stylisme ont été fait par cette autodidacte. Qui a dit qu'on avait besoin de sortir d'une grande école de mode ou photos pour avoir du talent et à son tour inspirer les gens qui nous entoure? 

Ne dit t'on pas que "SKY IS THE LIMIT"? Rendez-vous au printemps 2015 pour découvrir une collection de vêtements aux lignes épurées et graphiques avec des couleurs à vous faire pâlir le plus beau des arc-en ciel.




En attendant rendez-vous sur le site TONGORO pour en savoir un peu plus sur les origines de la marque =>ICI.

1.01.2015

DABA FASHION LA PRÊTRESSE DES TRESSES AFRICAINES


En Afrique, les tresses ne sont pas qu'une simple histoire de coquetterie ou de beauté. Elles font parties intégrantes de la culture africaine depuis des siècles comme je vous en avais déjà parlé (ICI).

Trouver une bonne coiffeuse à Paris qui sait faire des tresses comme au Sénégal (pays réputé pour ses tresseuses hors pairs) est un vrai sacerdoce. Encore une fois, grâce à ma petite soeur dénicheuse de lieux sympatoches en terme de beauté, tresses rimera avec joie pour mes amies, moi et vous très prochainement j'espère.


Il y'a deux mois et demi, elle m'avait demandé de l'accompagner pour se faire coiffer, et c'est ainsi que j'ai découvert ce petit salon intimiste dont la propriétaire est une femme sénégalaise. Lorsque nous sommes arrivées là-bas, j'ai été impressionnée par la rapidité des coiffeuses me rappelant mes vacances au Sénégal ou au Mali.

Sans oublier le professionnalisme et la gentillesse dont fait preuve la patronne des lieux et son équipe. C'est tout naturellement que je me suis dit qu'il fallait mettre en avant ce type de femmes qui sont pour moi des inspirations mais qui n'ont pas écho auprès du grand public.

Il y'a quelques jours, Khady qui est une de mes meilleures amies cherchait à se faire des tresses avec une coupe spécifique très en vogue dans les années 90. Et je lui ai proposé d'aller se faire coiffer chez Daba Fashion en lui assurant qu'elle ne serait pas déçue!

Ma petite soeur Awa



Le salon Daba Fashion se trouve en plein coeur du quartier de Château -Rouge. Un quartier souvent dépeint comme malfamé. Château- Rouge pour moi ce n'est pas que ses rabatteurs qui vous attendent à la sortie du métro ou sa population étrangère. Ce quartier me rappelle ma douce enfance, il est joyeux, vivant avec un grand brassage des cultures.


Comme beaucoup de nos parents, les miens allaient faire leur course là-bas car on y trouvait tout les épices, condiments, fruits et légumes directement importés du continent Africain. On y retrouve là-bas les meilleures boucheries de Paris pour ceux qui aiment la bonne viande fraîche et hallal. Et côté mode et beauté, il y'a les boutiques de tissus wax hollandais, les tailleurs pour vous confectionner des tenues et des boutiques vendant des produits capillaires et de maquillage.




Le salon DABA FASHION se trouve au 3 rue Poulet à 3 minutes à pied du métro Château-Rouge.


Si j'ai tenu à vous parler de ce salon, c'est aussi pour casser les clichés et idées reçues qu'on se fait souvent. Il est vrai que la plupart des salons et boutiques vendant des produits de beauté nous étant destinés sont tenus par des personnes qui ne sont pas de la communauté noire. Enormément de personnes pensent qu'il y'a peu de femmes ou hommes entrepreneurs "NOIRS". 

Il en est tout autre. Ils sont là, ils existent, ils créent des emplois, font du chiffre d'affaires mais ne sont pas mis en avant car méconnu du grand public qui nourrit aussi un sentiment de peur à cause de personnes non professionnelles qui peuplent ces quartiers. Mais il y'a vraiment des gens talentueux parmi eux et ils ont tous une histoire à vous raconter qui force le respect.

C'est ce que j'avais ressenti en rencontrant le propriétaire de la boutique PRESTIGE à Château d'Eau => ICI.

Et j'ai ressenti la même émotion en discutant avec Daba Barrou, 40 ans qui a gentillement répondu à mes questions:


Depuis combien d'années vis tu en France?
J'y vis depuis 16 années.

As-tu toujours évolué dans le milieu de la beauté ou as-tu un autre parcours?
Avant j'étais enseignante à Dakar, mais la coiffure a toujours été un hobby pour moi. Au Sénégal, coiffer c'est comme cuisiner, on l'apprend aux petites filles très tôt.

Pourquoi as-tu quitté un emploi confortable d'enseignante à Dakar pour ouvrir un salon de coiffure à Paris?
J'ai suivi mon mari qui est diplomate et qui avait été muté ici à Paris. Donc j'ai démissionné auprès de la fonction publique au Sénégal. Arrivée en France, j'avais envie de changement, et pour être honnête on a beau penser que le système éducatif en Afrique a des lacunes et retards, mais il est mieux structuré qu'en France et le niveau des élèves au Sénégal est très élevé par rapport en France. Je préférai rester sur de bons souvenirs du pays pour ne pas être aigrie ici. Les postes, on m'en a offert mais j'avais envie d'un nouveau départ, un nouveau défi dans ma vie.


J'ai toujours été amoureuse de la coiffure, donc j'ai travaillé en tant que coiffeuse dans différents salons pendant plusieurs années, et c'est récemment que je me suis dit qu'il fallait que je vive mon rêve et crée mon entreprise.

Depuis combien d'années tu as ouvert ton salon?
Je l'ai ouvert il y'a un an.

Pourquoi avoir choisi le quartier de Château-Rouge?
C'est un quartier vivant et connu auprès de la population africaine. Même au Sénégal, ce quartier est célèbre. Et comme je m'adressais à une clientèle de femmes qui fréquentent ces quartiers ou y habitent, je me suis dis que je vais bien me sentir ici et que ça allait mieux marcher que si j'avais ouvert mon salon ailleurs.

Quelle est la tranche d'âge de ta clientèle?
Elle est comprise entre 16 et 50 ans. Beaucoup de mamans accompagnent leur fille aussi.

Et comment ont-elles connu ton salon?
C'est le bouche à oreilles, une cliente satisfaite est ma meilleure ambassadrice car elle ira en parle à ses amies, et elles deviennent des clientes fidèles. Et une femme qui est bien coiffée, on la remarque, on lui demande qui la coiffe et c'est ainsi que le nombre de clientes augmentent de jour en jour ( comme avec cet article que tu prépares).

Je voulais avoir ton avis sur ce qui s'est passée dans les salons de coiffure à Château d'Eau. Des coiffeuses ont fait grève car pas payées, exploitées, et non déclarées, les journaux nationaux ont en parlé. J'ai trouvé leur geste courageux, et je les salue car la plupart n'ont pas de titre de séjours valables sur le territoire français?
Elles ont eu raison car c'est vraiment de l'exploitation, j'ai également travaillé en tant que coiffeuse dans certains de ces salons. Elles vivent des choses inhumaines dont j'ai été témoin. Comme j'étais une privilégiée car instruite et en règle, je n'ai pas eu à vivre leur désarroi. Elles étaient maltraitées par le patron et parfois par les clientes qui n'ont pas de savoir vivre et pensent que la coiffeuse est à leur disposition. C'est un milieu qui est mal vu aussi, beaucoup d'hommes prennent les coiffeuses pour des prostituées. C'est vraiment scandaleux, elles ont eu raison d'agir, et j'espère que les choses vont changer.

Comment recrutes-tu tes coiffeuses?
Elles passent une journée test en coiffure, certaines sont des apprenties et d'autres des autodidactes. Mais pour moi c'est le savoir -faire qui prime avant tout.

Le Sénégal est réputé pour avoir les meilleures coiffeuses du continent, toutes tes coiffeuses sont sénégalaises?
Effectivement mon cher pays a les meilleures tresseusses au monde, la plupart de mes coiffeuses sont sénégalaises, mais il y'a aussi une camerounaise et nigerianne. Une coiffeuse talentueuse est ce que je recherche au sein de mon salon, peu importe son origine.

Quelles sont les coiffures que tes clientes te demandent le plus souvent? 
Tissages et tresses. Depuis deux ou trois ans, il y'a un grand retour des tresses, et c'est génial car c'est une coiffure qui fait partie de notre patrimoine culturel et de beauté. Les femmes l'avaient délaissé, mais à présent elles adorent cela et c'est pas près de s'arrêter.


Les tarifs que tu pratiques?
Pour les tresses c'est 60 euros, le tissage 40 euros, tresses et nattes collées sur cheveux sans ajouts entre 20 et 50 euros selon la longueur .

Faut -il prendre rendez-vous?
Oui je le préconise, surtout si vous désirez vous faire coiffer sans attendre comme dans une salle d'attente. Ainsi votre journée ne sera pas gâchée, mais on peut venir aussi sans rendez-vous, mais là je vous préviens, il faudra être patiente.

Merci beaucoup Daba pour cet itw.

Concernant les tarifs, je les trouve honorables. Trop souvent, nous voulons négocier des prix à des tarifs irrespectueux pour les personnes qui nous coiffent, ou en disant qu'au pays ça ne coûte rien. 

Oui au pays c'est trois fois moins cher, mais au pays, il n'y a pas de charge, le niveau de vie n'est pas la même. Nous sommes bien placées pour savoir que tout ce que nous achetons (vêtements, produits de beauté, alimentaires ou de consommation) ont des taxes. Personne n'essaie de négocier leur prix car il est fixé. J'ai comme l'impression que parfois on a une forme de mépris pour les gens qui nous ressemblent et qu'on minimise leur travail.

Créer une entreprise, c'est un challenge qui n'est pas de tout repos et c'est aussi faire vivre d'autres personnes qui sont les employés. 

Exemple à New York, j'ai le souvenir que dans beaucoup de salons, les afro américaines demandent à se faire coiffer par les sénégalaises et paient des sommes avoisinant des 100 à 200 dollars pour des tresses. Je n'ose même pas imaginer si c'était le tarif ici.


Pour les nattes que mon amie khady a fait, elle a pris des mèches XPRESSION (2.50€ le paquet) couleur numéro 1.





Sonia &Khady

C'était mardi dernier, en plein vacances de noël et le salon était rempli. Toutes les coiffeuses coiffaient leur cliente. Le salon est vraiment très petit, mais ce côté intimiste et chaleureux vous ravira. Oust le cliché de la coiffeuse nonchalante ou qui vous toise. Chez Daba, on est au petit soin pour vous.

Toutes les coiffeuses ont des mains d'or!! Je les ai observé pendant qu'elles tressaient, et c'est le top!! Car trop souvent dans un salon, il y'a la coiffeuse "STAR" ou "PHARE" que tout le monde s'arrache car c'est la seule à coiffer comme personne. Chez Daba, toutes les coiffeuses savent coiffer donc aucune crainte qu'on vous rate votre coiffure!



Retour dans le passé avec cette coiffure qu'on a toute fait petites. J'avais oublié cette odeur de bougie sur les mèches. Petite je détestais cette étape. je priais dieu pour que ma mère ou mes tantes ne brûlent pas la tête. Il ne fallait pas bouger et faire semblant de ne pas avoir peur lool  !!!



Après 3 heures, voici le super résultat!!! Ca me fait penser à un site connu qui avait titré son article: "Les tresses, l'affreuse tendance fait son retour"... Et comme je l'avais dit => ICI, ce n'est pas une mode, c'est un art qui perdure et qui ne cessera de vivre à travers nos TETES. La dernière fois que j'avais fait des nattes c'était en octobre 2013 lors de mes vacances au Mali => ICI et . Je n'aime pas restée assise pendant des heures pour que l'on me tresse, mais mon amie m'a redonné l'envie de prendre le risque.


En plus je ne vous ai pas tout dit!! Vous aurez la chance de manger des succulents pastels sénégalais au poisson ou viandes faits maisons accompagnées de leur sauce oignon et tomates si vous allez vous faire coiffer là-bas. 

Il y'a un vendeur qui passe au salon et les vend à 50 centimes la pièce, un vrai régal, c'est même pratiquement pour cela que j'aurai le courage de rester assise et manger (mdr).


N'hésitez pas à aller vous faire coiffer là-bas, et dîtes que vous venez de la part du blog BlackBeautyBag pour qu'on vous chouchoute bien:-)

12.29.2014

MES COUPS DE COEUR MODE AU BRAZZA FESTIVAL


Le Brazza Festival Congo for Peace est né de l'idée que le Congo n'est pas ce pays meurtri que l'on nous dépeint à travers les médias tv et réseaux sociaux. C'est un grand et très beau pays que j'ai eu l'honneur de découvrir et visiter pendant ce festival où artistes, médias presses & tv (locaux et internationaux) et bloggueurs étaient conviés.

Une semaine pendant laquelle j'ai découvert un pays avec un peuple formidable et des paysages inimaginables.

Le Congo regorge de personnes talentueuses et créatives et se développe à la vitesse grand V en terme d'innovations, dans le business mais également autour d'événements sociaux et culturels. 

La première édition du festival s'est tenue du 14 au 15 décembre 2014 à Brazzaville connue sous le nom de Brazza la verte. Une scène d'artistes, de personnalités, de conférences et défilés de mode que je vous invite à découvrir à travers ce billet rétrospectif du site AFROSOMETHING=> ICI.

On doit ce superbe festival à sa créatrice Antonella Goma, jeune femme âgée de 26 ans et diplômée de l'ESG à Paris. En créant cet évènement, Antonella avait pour but de promouvoir son pays et la jeunesse congolaise. Celui-ci apportera un nouveau vent de fraîcheur dans la capitale et permettra de mettre en lumières des talents.  Et avec des partenaires prestigieux, ce festival promet de s'inscrire dans la lignée de grands évènements internationaux et faire écho grâce à la presse locale et internationale.

Le volet mode qui a bouclé le festival a été l'une des parties qui m'a beaucoup plu. Une organisation qui a été parfaite dans le timing et un défilé glamour mettant en scène cinq créateurs (Galina Hossie, Sakia Lek, Corine Bill, Adama Paris et les jumelles de Brazza) dans la grande salle des banquets du Palais des Congrès de Brazzaville. Voici les créations pour lesquelles j'ai eu un véritable coup de coeur:

GALINA HOSSIE


SAKIA LEK ( jury)




ADAMA PARIS (jury)




CORINE BILL

Et pour clore cette sélection voici celles des JUMELLES DE BRAZZA qui ont été les lauréates de cette soirée. Elles ont remporté le prix TALENT MODE  et présenteront leur création aux prochaines éditions de la Black Fashion Week Paris organisée et créée par la styliste sénégalaise Adama Paris.




Un petit aperçu vidéo du défilé (crédit vidéo: Fayette Tino)


La femme et bel et bien l'avenir de l'Afrique! Le "WOMEN EMPOWERMENT" comme l'appelle les américains est en marche sur le continent. Cette première édition du Brazza Festival laisse présager de belles choses à venir dans un futur proche pour ce joli pays.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...