Tag TA

4.24.2015

LA ROBE "FATOU BY NATACHA BACO & I


Il y'a quasiment 6 semaines sur instagram, j'avais partagé avec mes followers une petite photo furtive de cette robe que j'avais porté pour la première fois à Abidjan lors de la soirée " Super Woman" organisée par l'agence Voodoo et le magazine Ayana.

Bien évidemment je n'avais pas dévoilé la tenue en entier, cette fois-ci je vous présente la robe qui porte mon prénom "Fatou" et qui fera partie de la nouvelle et très belle collection de la créatrice Natacha Baco.

Bijou fantaisie acheté au marché malien de la gare de Dakar.


Pour l'évènement SUPER WOMAN, Natacha voulait me confectionner une tenue des ses créations. J'avais envie de quelque chose de plus osé, c'est alors qu'elle m'a demandé comment je voyais la tenue que je voulais porter.

Je n'ai pas eu besoin de lui présenter de modèles ou d'inspirations. Mes mots, descriptions et quelques mauvais coups de crayon de ma part pour lui montrer ce que je voulais ( car n'est pas styliste croquis qui veut, c'est un vrai métier) lui ont suffi pour comprendre ce que je désirais. Je voulais absolument porter une robe avec un décolleté très plongeant laissant entrevoir mon piercing entre les seins et avec la signature qui fait que l'on reconnaît de suite une création Natacha Baco, c'est à dire les manches rondes structurées et des finitions parfaites.

Escarpins en daim ZARA

Il fallait trouver un équilibre qui lui donne un côté féminin, glamour et chic, et c'est pour cette raison que d'un commun accord, nous avons décidé qu'elle serait longue et droite pour que je puisse la porter de jour comme de nuit. Avec un côté jupe droite taillon crayon. Natacha m'avait fait plusieurs propositions de tissus, et mon choix s'est porté sur ce modèle.


Ravies toutes les deux du résultat et fan de cette robe qu'elle avait créé pour moi, Natacha m'a fait l'honneur et le plaisir de l'intégrer à sa nouvelle collection qui sera en ligne la semaine prochaine sur son site ( prix seront disponibles sur le site) => ICI.

 La robe porte mon prénom "FATOU" et elle sera vendue sous différentes couleurs.


Cette robe ira à merveille aux personnes qui ont des petites poitrines ou "snacky balls" comme j'appelle les miens affectueusement (lol).

Nombreuses sont les femmes à petites poitrines qui s'interdisent de porter des décolletés ou d'aimer ce que la nature leur a donné à cause et toujours des diktat de beauté. D'ailleurs lors de ma conférence sur l'estime de soi et de la beauté à la NHA 2015, j'avais partagé cette petite parenthèse de ma féminité avec le public. 

Plus jeune, quand j'étais adolescente, j'étais en colère contre mère nature car elle ne m'avait pas envoyé de courrier pour me donner rendez-vous le jour où elle distribuait les grosses poitrines! Aujourd'hui j'en ri, car ce n'était pas le cas avant. J'ai encore des photos où je portais des push up tellement haut qu'on a l'impression que mes seins montaient  jusqu'aux amygdales (mdr).

J'avais même penser âgée de 22 ans à subir une opération pour augmenter ma poitrine, mais grâce aux gens positifs qui m'entouraient et au père de mon fils, je ne l'ai pas fait!! C'est pour cela qu'il est important d'avoir autour de soi des gens positifs et aimants.

Devenir mère aussi a totalement changé mon rapport avec la féminité, et m'a permis d'aimer et même de célébrer ce que je pensais être désavantageux. On ne s'en rend pas compte, mais ce qu'on a tendance à essayer de cacher, c'est ce que les gens remarquent en premier. Et pourquoi? Parce que le langage du corps nous trahi, on est mal à l'aise. Et lorsqu'on est mal à l'aise, les gens aux mauvais esprits ou qui ont eux mêmes des complexes qui prennent le dessus sur eux, feront tout pour vous rabaisser comme pour se rassurer. 

Et si vous n'avez pas une haute opinion de vous même, c'est un cercle vicieux qui s'opère. 
Comme je le disais, la maternité a été une libération, et prendre de l'âge également. Moi qui croyais plus jeune, que vieillir c'était la fin, je m'étais vraiment trompée. Je n'ai jamais été aussi bien dans ma peau en abordant la trentaine et bientôt la quarantaine qu'à mes 20 ans.

Un seul mot, aimez vous et ne laissez personne vous dire comment vivre votre féminité. Il n'y a pas d'âge pour célébrer celle-ci, il faut juste se connaître et savoir ce qui nous va. 





Pour la coiffure, j'ai utilisé la méthode du shrinkage => ICI et des bantu knot out => ICI.

Le rouge à lèvres, c'est le résultat d'un mélange de chimiste!!! Tout d'abord, j'ai utilisé un crayon noir gras khôl pour les yeux que j'ai mis sur le contour de mes lèvres et que j'ai un peu estompé au centre également, ensuite j'ai mis le TALK THAT TALK de Rihanna pour MAC, j'ai renoirci un peu avec le crayon noir, et pour le fini rouge bleuté, c'est le RIRI WOO de rihanna également que j'ai mis au centre de mes lèvres. pour l'effet velouté, j'ai appliqué la poudre HD blanche de Makeup For Ever.

ANCIENS POST NATACHA BACO A LIRE:

4.21.2015

70'S SPRING KOOKAI LOOK


Ce printemps-été 2015, nombreuses sont les grandes enseignes qui se sont inspirées des tendances seventies pour leurs collections de vêtements.

La marque Kookaï a choisi de  remettre le pantalon flare en lin au goût du jour.

Ce pantalon est un must-have de la saison chez la marque avec sa coupe large, sa taille haute, ses poches plaquées et le pli marqué sur la jambe font du style flare de ce pantalon signature très seventies une pièce revival qui ne peut rester plus longtemps loin de votre dressing.  

Panier en osier H&M


Sandales plateforme noires en cuir KOOKAI

Blouse épaules à volants col rond KOOKAI

Lunettes DIOR


Vous trouverez => ICI un look similaire que j'avais porté l'année dernière.

3.27.2015

ROLLER LASH BY BENEFIT


Le premier mascara effet bigoudi qui vous donnera des yeux de biche est disponible depuis quelques semaines chez la marque américaine BENEFIT au prix de 25 euros.


Ce nouveau mascara a une brosse qui porte le nom de Hook 'n' Roll. Celle-ci attrape, sépare, allonge et enroule les cils pour un regard agrandi!



Pour une application de pro voici ce que la marque nous a conseillé: 

Comment l'appliquer

Appliquez en effectuant un léger mouvement de zigzag de la racine à la pointe des cils. Répétez l'opération sur toute la ligne des cils afin de n'en oublier aucun.

ASTUCE 1:

Pour un regard sexy, appliquez roller lash sur vos cils inférieurs avec le dessus de la brosse incurvée. Puis, utilisez la pointe pour déployer les cils des coins internes et externes.
ASTUCE 2 :
Pour une longueur et une courbure de rêve, commencez par appliquer roller lash afin de recourber et d'étirer vos cils, puis recouvrez de mascara allongeant they're real! Votre regard sera incroyablement sexy !


Et voici le résultat en quelques secondes! Cela fait plus d'un mois que je l'utilise, au début j'ai eu un peu de mal car je n'avais pas l'habitude de ce type de brosse.

La brosse attrape vraiment chaque cil et la recourbe comme un bigoudi, c'est assez drôle comme sensation et surtout facile d'utilisation. Les fans de recourbe-cils pourront les jeter (lol). Ce mascara remplace cet outil barbare qui casse souvent les cils à la racine.

Par contre il tient très bien donc pour le retirer je vous conseille d'avoir la main douce pendant le démaquillage. Il se retire très bien avec une huile démaquillante ou de l'eau micellaire. Les cils étant très fragiles, ne frottez surtout pas quand vous retirez votre maquillage des yeux. 

Vous évitez ainsi de vous arracher les cils:-)

3.08.2015

VIRÉE ANTI' OX AU COEUR DU MARAIS AVEC CAUDALIE


A une époque où nous vivons toutes à 1000 à l'heure, jonglant entre le travail, les amis et nos multiples activités. Pollution, stress, fatigue sont autant de facteurs pouvant générer des phénomènes d'oxydation au niveau de la peau.

En 2014, Caudalie avait créé Polyphenol C15 pour protéger la peau de l'oxydation, responsable de l'apparition de 4 rides sur 5. En 2015, la marque a élargit la gamme avec de nouveaux produits que je vous invite à découvrir => ICI

A cette occasion, la marque a invité mardi dernier Estelle Blog Mode, The Lady JerseyInto Your ClosetLa Penderie de Chloé, Something about Victoria et moi à venir vivre le temps de quelques heures une vie intense et rythmée au coeur du marais.

Un programme vraiment sympathique avec plein de rendez-vous inattendus et exclusifs qui ont commencé avec des chauffeurs mis à notre disposition venus nous chercher en 2CV pour nous ramener chez les créatrices des Fées Pâtissières, où nous avons fait notre pause goûter.

Suivi d'un rendez-vous chez la créatrice Tila March, un coaching sportif LÖLE où nous avons eu le droit à une séance shopping offerte. 

Pour finir par une véritable pause Anti'Ox à la boutique Caudalie où nous avons découvert des nouveautés beauté.

Je vous laisse voir le film de cette journée en images: 





















3.07.2015

COVERGIRL POUR LE MAGAZINE AMINA MARS 2015

Photographe: Alain HERMMANN
Stylisme: Grégory AMBROISINE
Coiffure: Nadeen MAKETY
Makeup: Awa N'DIAYE
Itw double page: Aminata SAKHO

Le AMINA magazine c'est la bible mode, beauté et entreprenariat au féminin de nos mamans. Nous l'avons toutes eu entre nos mains, car il traînait dans le salon, ou chez la famille, amis aussi dans les salons de coiffures.

Il existe depuis les années 70 et c'est le plus vendu de tout les magazines francophones destinés aux femmes noires afro-caribéennes.

Je me rappelle que plus jeune, la partie qui m'intéressait le plus dans ce magazine était celle des romans photos très kitch à souhait. Plus tard je ne me retrouvais plus dans celui-ci car je le trouvais pas moderne. 

C'était le seul et le premier magazine qui mettait en avant une diaspora noire intellectuelle et entrepreneuse. 

Si j'ai une seule critique à faire à ce magazine c'est les pubs éclaircissantes qui inondent les pages de celui-ci, et j'espère vraiment qu'un jour elles disparaîtront.

Pour leur numéro de mars 2015 spécial cheveux naturels, j'ai eu l'immense honneur d'être la covergirl. C'est la première fois que je m'essaie à cet exercice, et je ne vous cache pas que joie et peurs se sont emparés de moi. 

La joie d'être choisie comme l'une des figures afro oeuvrant pour la mise en avant de la beauté noire en France. Mais aussi parce que j'avais hâte de me procurer le magazine lors de sa sortie pour le montrer à mes parents, surtout ma maman, pour qui ce magazine comme de nombreuses femmes noires de sa génération était leur bible beauté.

La peur parce que d'habitude les covergirls sont des mannequins ou stars. Et prendre le risque de mettre une "bloggueuse" en couverture d'un magazine qui est vendu à plus de 100 000 exemplaires à travers le monde (Afrique + Europe) c'était un pari osé.


Interview: Aminata Sakho

Ce numéro vous plaira, car il est jeune et frais, loin de l'image vieillotte qu'on se fait de ce magazine. Et en plus vous pourrez y découvrir à l'intérieur des focus sur des bloggueuses et youtubeuses fabuleuses, sans compter les superbes conseils pour avoir de beaux cheveux crépus.

Cette journée de shooting s'est passée dans la joie et la bonne humeur grâce à une équipe soudée.
On m'avait laissé carte blanche pour le choix de mon équipe. Et comme me dit souvent mon amie Danielle: "Lorsque ton frère porte son sceau d'eau, aide le à le porter au lieu de le renverser".

J'aime cette phrase, car pour moi, il ne faut jamais oublier les gens avec qui vous avez débuté et qui vous ont soutenu dans votre travail.

Et c'est tout naturellement que j'ai confié le stylisme à mon ami Grégory Ambroisine, styliste de profession avec qui j'avais fait mes premiers armes dans le milieu de la mode au sein du magazine Ghubar.

La coiffure à la grande Nadeen Makety, une pro et passionnée du cheveu naturel. C'est une femme dont je suis le travail depuis longtemps et qui m'inspire, et avoir eu la chance de pouvoir lui confier mes cheveux sur ce shoot a été un grand honneur pour moi.

Pour le maquillage, c'est à ma petite soeur Awa N'diaye que j'ai confié mon visage. D'ailleurs vous pouvez la retrouver pour des conseils makeup et vous faire maquiller par elle en vous rendant à la boutique TRUE COLORS se trouvant au 46 rue du Faubourg Saint Martin dans le 10 ème arrondissement de Paris.

Les photos backstages ont été faites par mon amie photographe Nalya Boo.

Et pour ce shoot, l'équipe du magazine AMINA a fait appel au photographe Alain HERMANN.











Retrouvez ce numéro actuellement dans tout les kiosques vendus au prix de 2,50€. Je tenais également à remercier toutes les personnes qui ne sont pas des lecteurs du magazine Amina et qui ont témoigné leur joie en partageant leur photo sur les réseaux sociaux et même vidéos au moment où ils se rendaient chez le buraliste pour se procurer le numéro!! 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...