Tag TA

3.27.2015

ROLLER LASH BY BENEFIT


Le premier mascara effet bigoudi qui vous donnera des yeux de biche est disponible depuis quelques semaines chez la marque américaine BENEFIT au prix de 25 euros.


Ce nouveau mascara a une brosse qui porte le nom de Hook 'n' Roll. Celle-ci attrape, sépare, allonge et enroule les cils pour un regard agrandi!



Pour une application de pro voici ce que la marque nous a conseillé: 

Comment l'appliquer

Appliquez en effectuant un léger mouvement de zigzag de la racine à la pointe des cils. Répétez l'opération sur toute la ligne des cils afin de n'en oublier aucun.

ASTUCE 1:

Pour un regard sexy, appliquez roller lash sur vos cils inférieurs avec le dessus de la brosse incurvée. Puis, utilisez la pointe pour déployer les cils des coins internes et externes.
ASTUCE 2 :
Pour une longueur et une courbure de rêve, commencez par appliquer roller lash afin de recourber et d'étirer vos cils, puis recouvrez de mascara allongeant they're real! Votre regard sera incroyablement sexy !


Et voici le résultat en quelques secondes! Cela fait plus d'un mois que je l'utilise, au début j'ai eu un peu de mal car je n'avais pas l'habitude de ce type de brosse.

La brosse attrape vraiment chaque cil et la recourbe comme un bigoudi, c'est assez drôle comme sensation et surtout facile d'utilisation. Les fans de recourbe-cils pourront les jeter (lol). Ce mascara remplace cet outil barbare qui casse souvent les cils à la racine.

Par contre il tient très bien donc pour le retirer je vous conseille d'avoir la main douce pendant le démaquillage. Il se retire très bien avec une huile démaquillante ou de l'eau micellaire. Les cils étant très fragiles, ne frottez surtout pas quand vous retirez votre maquillage des yeux. 

Vous évitez ainsi de vous arracher les cils:-)

3.08.2015

VIRÉE ANTI' OX AU COEUR DU MARAIS AVEC CAUDALIE


A une époque où nous vivons toutes à 1000 à l'heure, jonglant entre le travail, les amis et nos multiples activités. Pollution, stress, fatigue sont autant de facteurs pouvant générer des phénomènes d'oxydation au niveau de la peau.

En 2014, Caudalie avait créé Polyphenol C15 pour protéger la peau de l'oxydation, responsable de l'apparition de 4 rides sur 5. En 2015, la marque a élargit la gamme avec de nouveaux produits que je vous invite à découvrir => ICI

A cette occasion, la marque a invité mardi dernier Estelle Blog Mode, The Lady JerseyInto Your ClosetLa Penderie de Chloé, Something about Victoria et moi à venir vivre le temps de quelques heures une vie intense et rythmée au coeur du marais.

Un programme vraiment sympathique avec plein de rendez-vous inattendus et exclusifs qui ont commencé avec des chauffeurs mis à notre disposition venus nous chercher en 2CV pour nous ramener chez les créatrices des Fées Pâtissières, où nous avons fait notre pause goûter.

Suivi d'un rendez-vous chez la créatrice Tila March, un coaching sportif LÖLE où nous avons eu le droit à une séance shopping offerte. 

Pour finir par une véritable pause Anti'Ox à la boutique Caudalie où nous avons découvert des nouveautés beauté.

Je vous laisse voir le film de cette journée en images: 





















3.07.2015

COVERGIRL POUR LE MAGAZINE AMINA MARS 2015

Photographe: Alain HERMMANN
Stylisme: Grégory AMBROISINE
Coiffure: Nadeen MAKETY
Makeup: Awa N'DIAYE
Itw double page: Aminata SAKHO

Le AMINA magazine c'est la bible mode, beauté et entreprenariat au féminin de nos mamans. Nous l'avons toutes eu entre nos mains, car il traînait dans le salon, ou chez la famille, amis aussi dans les salons de coiffures.

Il existe depuis les années 70 et c'est le plus vendu de tout les magazines francophones destinés aux femmes noires afro-caribéennes.

Je me rappelle que plus jeune, la partie qui m'intéressait le plus dans ce magazine était celle des romans photos très kitch à souhait. Plus tard je ne me retrouvais plus dans celui-ci car je le trouvais pas moderne. 

C'était le seul et le premier magazine qui mettait en avant une diaspora noire intellectuelle et entrepreneuse. 

Si j'ai une seule critique à faire à ce magazine c'est les pubs éclaircissantes qui inondent les pages de celui-ci, et j'espère vraiment qu'un jour elles disparaîtront.

Pour leur numéro de mars 2015 spécial cheveux naturels, j'ai eu l'immense honneur d'être la covergirl. C'est la première fois que je m'essaie à cet exercice, et je ne vous cache pas que joie et peurs se sont emparés de moi. 

La joie d'être choisie comme l'une des figures afro oeuvrant pour la mise en avant de la beauté noire en France. Mais aussi parce que j'avais hâte de me procurer le magazine lors de sa sortie pour le montrer à mes parents, surtout ma maman, pour qui ce magazine comme de nombreuses femmes noires de sa génération était leur bible beauté.

La peur parce que d'habitude les covergirls sont des mannequins ou stars. Et prendre le risque de mettre une "bloggueuse" en couverture d'un magazine qui est vendu à plus de 100 000 exemplaires à travers le monde (Afrique + Europe) c'était un pari osé.


Interview: Aminata Sakho

Ce numéro vous plaira, car il est jeune et frais, loin de l'image vieillotte qu'on se fait de ce magazine. Et en plus vous pourrez y découvrir à l'intérieur des focus sur des bloggueuses et youtubeuses fabuleuses, sans compter les superbes conseils pour avoir de beaux cheveux crépus.

Cette journée de shooting s'est passée dans la joie et la bonne humeur grâce à une équipe soudée.
On m'avait laissé carte blanche pour le choix de mon équipe. Et comme me dit souvent mon amie Danielle: "Lorsque ton frère porte son sceau d'eau, aide le à le porter au lieu de le renverser".

J'aime cette phrase, car pour moi, il ne faut jamais oublier les gens avec qui vous avez débuté et qui vous ont soutenu dans votre travail.

Et c'est tout naturellement que j'ai confié le stylisme à mon ami Grégory Ambroisine, styliste de profession avec qui j'avais fait mes premiers armes dans le milieu de la mode au sein du magazine Ghubar.

La coiffure à la grande Nadeen Makety, une pro et passionnée du cheveu naturel. C'est une femme dont je suis le travail depuis longtemps et qui m'inspire, et avoir eu la chance de pouvoir lui confier mes cheveux sur ce shoot a été un grand honneur pour moi.

Pour le maquillage, c'est à ma petite soeur Awa N'diaye que j'ai confié mon visage. D'ailleurs vous pouvez la retrouver pour des conseils makeup et vous faire maquiller par elle en vous rendant à la boutique TRUE COLORS se trouvant au 46 rue du Faubourg Saint Martin dans le 10 ème arrondissement de Paris.

Les photos backstages ont été faites par mon amie photographe Nalya Boo.

Et pour ce shoot, l'équipe du magazine AMINA a fait appel au photographe Alain HERMANN.











Retrouvez ce numéro actuellement dans tout les kiosques vendus au prix de 2,50€. Je tenais également à remercier toutes les personnes qui ne sont pas des lecteurs du magazine Amina et qui ont témoigné leur joie en partageant leur photo sur les réseaux sociaux et même vidéos au moment où ils se rendaient chez le buraliste pour se procurer le numéro!! 

2.26.2015

UNE JOURNEE ENTRE BLOGUEUSES A DAKAR

Première rangée en partant de la gauche vers la droite:  
Obone Nang (Ethniliciouss/Kemetik), Mona Murielle (Black means beautiful), Fatou N'diaye (Blackbeautybag), Fatou Diedhiou (Astuces et beauté africaines), Téclaire Ekedi Wilson ( Les Frolies de Mahité & La bulle de T), Tening Agnès Diouf (Rencontres Afro de Dakar)

Seconde rangée:
Maguette Gueye (Les Frolies de Mahité), Armelle (In the Eyes of Leyopar), Benie Mounanga (Gabao Nappy), Hilda Latzoo ( Les Frolies de Mahité & LadyPolaris)
 

Deux jours après la conférence Beauté organisée par IN'OYA et le CNRS, était venu le moment de se retrouver entre filles pour parler de nos aventures beauté dans le monde de la blogosphère.

J'ai eu la chance de pouvoir rencontrer des femmes géniales et inspirantes. Beaucoup de personnes pensent que les réseaux sociaux et internet en général peuvent s'avérer être des outils dangereux. Comme toutes les choses qui sont à notre disposition, mal utilisées ou à mauvais escient, elles peuvent être néfaste. 

Internet et moi c'est une histoire d'amour qui a débuté en 2004, année où j'ai commencé à  fréquenter les premiers forums de beauté dédiés à la beauté noire. 11 années depuis où j'ai vu l'évolution de ce formidable outil qui permet de rapprocher les gens, les cultures, les pays. Mais aussi de découvrir des choses et avoir accès à de multitudes informations jusqu'à lors réserver à une certaine élite. Geekette je suis, et geekette je resterai:-)

Je suis beaucoup de blogueuses du continent africain, elles m'inspirent énormément. On a souvent tendance à penser que l'Afrique a beaucoup à apprendre de l'Occident. Un cliché que j'aimerai tant voir disparaître dans les prochaines années.


L'Afrique n'est pas ce continent meurtri à la dérive qu'on nous dépeint dans nos médias TV en Europe ou ailleurs. L'Afrique a des maux qui persistent et la font souffrir encore à notre époque car victime de ses richesses, et ça on ne le dit pas assez. Mais ce continent que je vois n'est pas que maladie, souffrance, famine et guerre. Elle est lumineuse, son peuple et sa nouvelle génération sont rêveuses, optimistes et veulent relever leur continent. 

L'Afrique ce n'est pas seulement des beaux paysages et des gens accueillants avec un grand sourire, l'Afrique c'est aussi ses élites, des intellectuels et des personnes cultivées. Et cela on ne le dit jamais assez également.

Fatou Diedhiou, youtubeuse de la chaîne (Astuces et beauté africaines) est une formidable femme que je suis depuis de nombreux mois, et je vous invite à découvrir sa chaîne vous ne serez pas déçues. 

Lorsque j'ai su que j'étais invitée à venir à Dakar pour animer une conférence beauté autour du soin de la peau et du blanchiment de peau, c'est tout naturellement que je me suis dit qu'il fallait inviter ces youtubeuses et blogueuses que je suivais à venir à cette conférence, elles habitaient à Dakar et on se suivait pratiquement toutes mutuellement. Grâce à mon homonyme Fatou, j'ai pu faire la connaissance d'autres blogueuses que je ne connaissais pas.

Nous avons passé un formidable après-midi à l'hôtel Sokhamon qui se trouve en bord de mer à Dakar avec une piscine qui donne vue sur l'océan.



Une fin d'après-midi que je n'oublierai pas de sitôt, où nous avons échangé sur tellement de choses, nos vies de femmes, mamans, notre passion pour le blogging, de nos envies et rêves et du rôle des femmes noires dans le développement de l'Afrique.  

De l'échange, des conseils, de l'entraide... Tout ce qui fait la force des femmes et tout ce que j'aime.

Voici le portrait de ces femmes noires et africaines vivants à Dakar.


OBONE NANG, 29 ans
Responsable projet Digitak chez Marodi TV

HILDA LATZOO, 26 ans
Relation publique 


FATOU DIEDHIOU, 26 ans
Journaliste chez Africa 7



Les blogueuses et leurs smartphones... une grande histoire d'amour lol


Au centre: MONA MURIELLE, 28 ans
chef de projet Digital Social Media

A droite: BENIE MOUNANGA, 27 ans
BLOG: (Gabao Nappy)
Assistante dans un groupe de gastronomie gabonais






a droite: TENING AGNES DIOUF, 30 ans
Chargée de programme environnemental et énergies renouvelables


4eme en partant de la gauche: ARMELLE


TECLAIRE EKEDI WILSON, 29 ans
Consultante en comm de la marque NIANGO

MAGUETTE GUEYE, 35 ans
Chroniqueuse pour le Monde Afrique et assistante comm







Ce fut une journée comme on en voudrait tout les jours pour se recharger les batteries! Ces femmes m'ont conforté dans ce que je pensais déjà de la nouvelle génération de femmes noires africaines.

Elles cultivent leurs différences pour en faire leurs atouts et richesses, et les transmettent à leur entourage. N'hésitez pas à aller découvrir l'univers beauté et mode de ces femmes! La vidéo de cette journée sera disponible sur la chaîne youtube de Fatou Diedhiou.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...