Tag TA

5.22.2017

SEE, WAX AND SUN IN CANNES


Ai-je encore besoin de vous présenter Natacha Baco? Je ne le pense pas, son nom résonne sur toutes les lèvres des amoureuses du wax quelque soit leur origine, milieu social ou pays. La majorité de la presse féminine française s'accorde à dire qu'elle a sur redonner ses lettres de noblesse à un tissu qui a été méprisé par la nouvelle génération de femmes fut un temps.

Par là je veux dire, que le wax pour beaucoup des femmes de ma génération était un tissu que l'on portait soit pour rester à la maison, faire le ménage ou le porter que lors des fêtes familliales en créant un ensemble ou uniforme lors de mariage.

Je ne vais pas vous refaire la genèse du wax car il y'a eu de très bons articles qui ont décrypté ses origines. Même si de base ce tissu n'est pas africain, car importé par les hollandais (eux même ont copié la technique du batik indonésien) vers le 18eme siècle au Ghana, Bénin et Togo, on ne peut pas occulter que les femmes africaines ont contribué à rendre ce tissu noble et se le réapproprier grâce au Nana Benz. Si vous ne savez pas qui elles sont, je vous invite à lire cet article => ICI.

Natacha est une personne que j'affectionne en tant que femme, et en tant que créatrice  car elle aime vraiment sublimer ses clientes et prend soin d'elles, elle a sa signature que l'on reconnait immédiatement. Nombreuses sont les personnes qui ont copié ses créations, et je trouve cela honteux et néfaste, mais rien y fait, les coupes, les structures et les finitions trahissent toujours le travail falacieux. Sans compter qu'en terme de wax, il y'a de la mauvaise et bonne qualité.

Je me rappelle encore comme si c'était hier, quand pour la première fois en 2013, j'ai porté une de ses créations pour un évènement à Los Angeles => ICI. Et cette année pour la troisième année consécutive où je me rendais à Cannes avec L'Oréal Paris, j'ai porté la robe "BLEUET" pour arpenter la plage du Martinez, et faire de la création de contenu avec L'Oréal Paris (shoot close Up Beauté et une vidéo content box stop motion que je partagerai sur mon compte instagram).

Robe Bleuet NATACHA BACO
Chaussures CESARE PACIOTTI

 Boucles d'oreilles FULANI

Bracelet MALI
Sac bourse TISS'AME
 Tiss'ame est également une marque que j'adore et je vous en vais déjà parlé => ICI et .


Souvent on parle d'effet de mode lorsque que quelque chose qui faisait tout simplement parti de notre culture, savoir ou vivre ou mode revient sur le devant de la scène. Cela me fait penser à ce que l'on disait des cheveux crépus à une époque: "C'est une mode, ça passera". Dommage... C'est plus qu'une mode, c'est un état d'esprit et c'est surtout NOUS, tout simplement.

Si aujourd'hui internet permet de diffuser des images positives sur les choses qui sont une partie intégrante de nous, tant mieux! Cela changera les mentalités et ceux qui avaient honte de ce qui faisait leur différence, retrouverons à nouveau confiance en eux.

Le wax n'est pas un tissu folklorique ou immettable, que cette idée cesse à tout prix. Personne ne semble gênée à l'idée de suivre les tendances mode avec les tissus écossais que l'on connait sous le nom de tartan par exemple. On l'a vu et porté à toutes les couleurs en manteaux, pantalons, et même robe. Mais encore une fois, soyons hônnetes, il y'a toujours ce mépris de ce que les africains portent et cela concernent aussi les africains eux mêmes.

D'ailleurs pour mes shoot les plus importants avec L'OREAL je suis souvent en WAX comme pour ces clichés que j'ai partagé hier sur mon compte instagram avec la légende suivante:

"Shooting close up beauté @lorealmakeup à Cannes.

Cette photo a été prise par le célèbre photographe beauté et mode @jonasbresnan. Il a fait plusieurs campagnes et shoot beauté très connus dont ceux de l'OREAL .
En me voyant habillée en création de @by_natachabaco et de ma coiffure africaine, il a dit qu'il ne voulait pas faire ce qu'il faisait d'habitude, mais vouloir rendre hommage à l'iconographie des photos et poses qu'avaient les femmes africaines photographiées à l'époque des années 60 et 70."






La plupart du temps, je l'ai entendu de la bouche de mes semblables ce mépris envers des tissus comme le bogolan, le kente, le gele, l'indigo, et tout autre tissu du continent. Il serait temps que l'on cesse de S'AUTO- DENIGRER pour VALORISER nos richesses. Parce que c'est bien beau de crier au scandale quand les grandes enseignes créent des chaussures, robes ou sacs en wax ou autres tissus typiquement africains alors que nous même n'avons jamais célébrer nos "choses" comme dirait mon amie Danielle. Le wax peut se porter au travail, à l'école comme => ICI et partout d'ailleurs, c'est un tissu comme un autre, il faut s'enlever de la tête que c'est  pas classe. 

J'en porte depuis des années soit en total look ou touche, c'est à dire une chemise ou top avec un jean et pour moi ça ne change pas d'un tissu avec lequel on aura confectionné une robe H&M ou ZARA colorée ou voyante.

Crédit photos: MarieLuvPink

Le site de Natacha Baco => ICI.

Je reviendrais très vite avec un compte rendu sur mon CANNES 2017 car l'aventure cannoise n'a pas encore toujours à sa fin, et me balader en WAX sur la croisette vous me verrez encore :-) 

5.03.2017

MY DAILYSTYLE BY C&A X COSMOPOLITAN

Chapeau paille, 9€
Teddy imprimé tropical, 29€

Il y'a deux mois, j'avais partagé à travers quelques snap et instastories les coulisses de mon shooting en collaboration avec C&A et le magazine Cosmopolitan.

Si vous suivez YouMakeFashion, Fadela Mecheri et Natacha Birds, vous avez
dû également les apercevoir dans les vitrines des magasins C&A ainsi qu'à l'intérieur du cosmopolitan.

Tout comme moi, elles ont participé à cette superbe campagne pour les nouvelles collections automne hiver 2016 et printemps été 2017. C&A est une chaine néerlandaise de vêtements très connue du grand public. 

La marque a opéré sa mue, et change de style et tend de plus en plus vers des produits PREMIUM et plus mode pour les saisons à venir,  et c'est ce que je vous propose de découvrir à travers ces images produites lors du shooting. 

Je dois vous avouer qu'au début j'avais un peu peur, car je ne connaissais pas les 4 looks qui avaient été choisis pour moi. Et porter des vêtements dans lesquels je ne me sens pas à l'aise c'est quelque chose que je déteste. Surtout en photo cela se voit tout de suite. Comme je le dis souvent, le vêtement est le prolongement de notre personnalité et il nous permet de nous exprimer. 

Arrivée sur le shooting, la première chose que j'ai regardé était le dressing. Dès que j'ai vu qu'il y'avait pleins de couleurs, des paniers en osier, des bijoux et des imprimés, j'ai su que j'allais aimer les choix de la styliste Cosmo.

Elle m'a concocté 4 looks très différents que j’ai adoré en passant de la working girl à la globe trotter qui se love sur une île au soleil. Des couleurs et des looks qui annoncent un été 100% colorful et résolument féminin. Un vrai coup de cœur pour le premier look d'ailleurs. 

Je vous donne rendez-vous dans le numéro du Cosmopolitan qui sort le 4 Mai 2017 dans une double page avec une itw mode et les looks C&A mais pas que... Si jamais vous passez devant une vitrine C&A, vous risquerez de me voir sur leurs écrans vidéo avec mes looks.

La robe imprimé perroquets, 25€
Mon gros coup de coeur look va pour cette robe à l'esprit vintage et féminin. J'adore les boutons sur le devant de la robe et son imprimée perroquets qui me donne une allure décontractée pour arpenter les plages ensoleillées.


 Les boucles d’oreilles XXL, 5.95€
  Le collier ras de cou 7.95€


Ceinture camel à 7€ et le maxi panier 29€

Combishort kaki, 19€
Le petit sac blanc, 15€
Ce combishort kaki vous réserve quelques surprises que je vous laisse découvrir => ICI, mon coup de coeur va ici pour les accessoires et ce petit sac blanc.

La chemise à rayures lamées, 29€
Le short imprimé palmier, 19€

Les baskets blanches, 9€

Les lunettes noires branches léopard, 6€

Sac 29 €
On reste toujours dans la décontraction tout en gardant sa touche féminine avec ce petit look chemise fluide à rayures lamées avec un petit short en jean et des baskets blanches.



Le teddy imprimé tropical, 29€
Le top fluide rose poudré, 29€
Le jean droit blanc, 29€ 


Pour finir en beauté et en couleur voici un autre look chouchou qui me donne envie d'être à Cuba ou sur une plage bleue turquoise en sirotant un merveilleux cocktail au moment même où je rédige ce billet. Vous pouvez porter ce joli teddy imprimé tropical avec un jean blanc ou un short en denim.

 Le short en jean molletonné, 15€

Je vous donne rendez-vous dans le numéro du Cosmopolitan qui sort très prochainement dans une double page avec une itw mode et les looks C&A mais pas que!
Si jamais vous passez devant une vitrine C&A, vous risquerez de me voir sur leurs écrans vidéo avec mes looks comme ici sur la rue de RIVOLI à Paris => ICI.

Vous pouvez retrouver toute ma sélection sur le site => ICI et ainsi que dans tout les magasins C&A.


A très vite.
Article en collaboration avec C&A et Cosmopolitan.


4.12.2017

BIG HAIR VS SHORT HAIR... WHO CARES?


Ce n'est pas un secret, je l'ai souvent dit à travers différents articles que je trouvais inutile de frustrer les femmes qui me suivent avec des lenght check ou faire l'apologie de la longueur des cheveux comme étant le Saint Graal absolu.

Quelques unes ont même pensé que je gardais précieusement pour moi, la recette secrète qui me permettait d'avoir des cheveux longs et qui poussaient vite. Si j'avais cette formule secrète, croyez moi je l'aurais vendu et je serais milliardaire au moment où je vous parle. Les femmes noires sont des êtres humains comme les autres, et nous bénéficions aussi de ce que l'on appelle un "patrimoine génétique". J'ai hérité mes cheveux de ma famille maternelle. Mes tantes, ma grand-mère, les soeurs à ma mère, ses cousines et elle même ont les cheveux très longs et qui poussent vite. On nous a longtemps refusé ce droit à avoir les cheveux longs naturellement comme si cela était exclusivement réservé aux autres femmes autre que noires. 

Et si tu es une femme noire avec de longs cheveux, les gens veulent absolument expliquer ce "miracle" en te trouvant un métissage ( blanc, indien, asiatique, etc) ou des ancêtres qui n'étaient pas noirs et qui t'ont permis d'avoir une belle chevelure. Et quand tu décides de les couper, c'est aussi un problème.. Soit parce que tes cheveux ne poussent pas ou alors il y'a une raison rocambolesque. On nous retire à nous autres femmes noires d'avoir envie de changer de coupe juste par coquetterie.

Pour en revenir aux femmes noires qui ont des longs cheveux, j'en ai vu de nombreuses sur le continent africain et en Europe qui arboraient des cheveux magnifiques aux textures variées.

N'oublions pas qu'il existe des millions de femmes qui ne sont pas noires et qui n'ont pas les cheveux longs car cela n'est pas inscrit dans leur gène, mais personne n'en fait état. Une femme de tout origine autre que noire qui a les cheveux courts ou qui aiment les avoir à la garçonne, c'est normal. On dit qu'elle veut changer de style, que c'est une femme qui a du caractère, mais personne ne le lui prête des raisons mystiques.

J'ai également des amies et connaissances métissées qui ont des cheveux courts sans jamais les avoir couper et qui ont même une texture encore plus crépus que la mienne. C'est aussi cela la magie de la génétique, c'est le loto! Tout comme avoir des gros seins, fesses ou être grande ou petite, mince, musclée ou rondes, avoir les yeux blues ou marrons. Dans une fraterie noire, il y'a également autant de diversité que dans une fraterie blanche. Il y'a bien des blonds, bruns, d'autres avec cheveux longs, courts ou bouclés alors pourquoi pas chez nous, une qui aurait la peau claire, l'autre foncée, une grande, l'une avec des longs cheveux crépus, l'autre avec des cheveux très fins et j'en passe. A croire que beaucoup pensent que tout les noirs se ressemblent et qu'il en est ainsi.

Et j'aime beaucoup faire ce parallèle souvent , parce que lorsque tu as des gros seins, personne ne va te demander comment tu as fait pour les avoir gros? Si tu es grande de  taille, non plus. Donc, c'est bien ancré dans les esprits que l'héritage physique est génétique mais que la pousse du cheveu non? Bizarre...


Je me rappelle encore du jour où j'avais coupé mes cheveux à la garçonne chez GILLES BOLDRON => ICI. Nous étions un 14 octobre 2015, 1 an 1/2 déjà! Cela a créée la stupéfaction, l'admiration mais aussi un tollé sur la toile. Je savais que les cheveux avaient une place importante chez les femmes noires, mais c'est ce jour que j'ai compris que pour beaucoup d'entres nous, avoir les cheveux longs c'était presque sacré. 

Cela m'avait même lassé de parler cheveux sur le blog, et de toute les façons, cheveux longs ou courts j'avais exactement les mêmes routines et utilisation de produits. Prendre soin de ses cheveux c'est important comme on le ferait pour son bien-être, corps, et soi, mais il ne faut pas que cela en devienne une obsession.

Après 10 ans de blogging et 14 ans de vie sur le web et 11 années d'arrêt du défrisage, je me suis rendue compte que la question du cheveu prenait trop de place et parfois négativement. J'ai été fatiguée de lire et voir des vidéos qui ne faisaient que l'apologie des cheveux longs au détriment d'éduquer les femmes et filles sur comment entretenir leurs cheveux quelque soit leurs longueurs. Je me suis également rendue compte que nombreuses étaient les pages Facebook, comptes instagram de marques capillaires, blogs ou chaînes youtube qui ne mettaient en valeur qu'un seul type de beauté et cheveux dits crépus. Plus la fille est claire, avec des cheveux volumineux et bouclés ou frisées et mieux c'est. 

Laissant pour compte les femmes qui ont des locks, cheveux très crépus, cheveux courts et foncées de peau. Je me suis désabonnée de toutes ces pages parce que j'étais matraquée par le même type d'image. Je n'ose même pas imaginer ce que doivent ressentir les femmes qui manquent de confiance en elles et qui doivent se dire que pour être belle, il faut avoir ce physique et ce type de cheveux. Le fait que beaucoup de femmes portent leurs cheveux crépus est une très bonne chose mais il ne faut pas qu'il y'est parmi elles, des groupes et hiérarchisation de type de cheveux. C'est aussi pour cette raison que lorsqu'on me demande mon type de cheveux, je ne répond plus.


Je rêve aussi du jour où nous bannirons de notre vocabulaire les mots "Nappy, crinière et tignasse". Le mot "nappy" que j'ai moi même employé au début de mon aventure capillaire, et je me suis rendue compte par la suite qu'il nous enfermait dans une espèce de microcosme péjoratif. Dès que tu portes tes cheveux comme la nature les a fait, on dit de toi que tu es une "nappy". Je me fatigue à le dire et répéter mais on n'appelle pas une fille blonde qui a les cheveux lisses: "Une lisse", ou une autre une "ondulée" ou "bouclée". 

Nos cheveux sont tels qu'ils le sont et basta!!! Ohhh tu es une nappy comme on te dirait tu es végétarienne ou de telle religion, c'est usant de vouloir labeliser les gens. 

Sans compter les sobriquets animaliers pour parler de nos cheveux!! Souvent les gens pensent que c'est de l'excès de zèle de faire attention a l'étymologie des mots, mais pour moi c'est très important. Chaque mot que l'on emploie a des origines bien précises à l'époque où ils ont pris naissance.

Le mot "tignasse", je l'ai toujours trouvé agressif  même dans sa prononciation. Ce mot trouve son origine dans le mot teigne et dans le moyen âge, on parlait de tignasse pour les perruques que l'on trouvait très laides et qui faisaient penser aux cheveux des personnes atteintes de la teigne. Puis plus tard avec l'esclavage, on donna aussi ce nom aux cheveux des femmes noires parce qu'elles n'avaient ni le temps ou le droit de s'occuper d'elles, du coup leurs cheveux étaient devenus très sec ou étaient infestés de poux et autres parasites. 

Ce mot trouve vient aussi du nom TIGNON, de ce que Emmanuelle SOUNDJATA, créatrice de l'atelier MARÉ TÈT => ICI.

Emmanuelle SOUNDJATA


Elle nous avait expliqué lors d'un voyage presse en martinique, que je vous avais partagé sur ma page facebook fan : "Nous avons eu l'honneur d'assister à un atelier MARÉ TÈT (attaché de foulard). Bcp de civilisations ont montré des femmes et des hommes à la tête couverte. Pour des raisons religieuses ou esthétiques. Aujourd'hui encore en Afrique, l'attaché de foulard est un élément de la coiffure considéré comme un art. Les techniques décrivent de multiples façons d'attacher un ou des foulards en parure. En Caraïbes, contrairement à l'Afrique, le "Maré tèt" s'inscrit dans la mémoire de l'esclavage avec une origine remontant à 4 siècles. 


L'histoire commence en Louisiane à la fin du 18eme siècle. A l'époque Esteban Rodriguez Miro gouverne cet état. Il promulgue la loi Tignon, qui sera le nom du turban porté par les femmes noires de Louisiane pendant cette période esclavagiste et qui se poursuivra aussi pendant l'époque coloniale. Ce tignon qui est à l'origine du mot tignasse pour nommer péjorativement les cheveux des femmes noires, fut imposé à la population noire et aussi à celle libre émergente afin de faire respecter l'ordre social. Lorsque les femmes noires dans les plantations laissaient leurs cheveux en afro ou avec des coiffures, les maîtresses et maîtres des domaines rasaient leurs cheveux ou jetaient de l'acide sur leur tête parce que leurs cheveux volumineux étaient le sujet de conversation des gens. Malgré une époque très raciste, les gens étaient en admiration devant nos cheveux qu'ils n'avaient jamais vu et il ne fallait pas que l'on trouve les femmes noires attirantes. Se couvrir les cheveux et s'abstenir de toute attention excessive à l'habillement avaient pr but de maintenir visibles les écarts entre les blancs et noirs. La parade astucieuse pr détourner ce marqueur sociale esclavagiste consistait à nouer le tignon de façon esthétique et créative pr en faire un accessoire de beauté. Par la suite ds les Caraïbes, les femmes développèrent différentes formes de maré tét.  

Le mot "crinière" de lionne, celui-la si je pouvais l'interdire de la langue française et de toutes les rédactions mode et beauté, ça serait fantastique. Je le trouve abjecte et insultant.

Depuis quand les lionnes ont-elles des crinières d'abord? J'ai eu beau cherché sur google, je n'en ai jamais vu. Et dans le roi Lion, ce dessin animé que j'affectionne tant, à part Mufasa et les autres lions qui sont des mâles, ni Nala ou la mère de de Simba et les autres lionnes ont des crinières.

Les lions ont des crinières, pas les femelles (lionnes). Donc.. si je comprend bien, en plus de nous animalier, nous autres femmes noires, on nous donne des attributs mâles. Pourquoi s'acharner à vouloir à tout prix que les attributs des femmes noires sont soit animalisés, masculinisés ou chosifiés?

Il faudrait que nous même cessions d'employer ces adjectifs négatifs qui ne nous aident pas. Le pompon sur la Garonne (expression favorite de mon amie Danielle) c'est lorsque on peut lire des articles ou autres disant: "DOMPTER CETTE CRINIERE/ TIGNASSE DE LIONNE"!!

En plus d'être des animaux sauvages vivant dans la jungle, il faut dompter nos cheveux afin de les rendre dociles et civilisés. Je vous en conjure rédactrices beauté, mode, chef de projet comm sur les produits capillaires, et même nous femmes noires cessons d'employer ces termes insultants, nous ne sommes pas dans un cirque! Je refuse que pour me complimenter on me compare à un animal sauvage. Je ne suis ni une lionne, une panthère noire ou encore une tigresse. J'ai déjà eu un débat à ce sujet lors d'une réunion, et on m'avait rétorqué que ce n'était pas méchant. Pour montrer à ces personnes que cela était péjoratif et usant à la fin, je leur ai fait une comparaison dont ils se souviendront.

Puisque on me comparait, moi femme noire aux animaux vivant sur le continent africain pour me dire que j'étais belle, j'ai aussi fait le parallèle sur les animaux présents en Occident. Je ne pense pas qu'une femme anglaise ou allemande aimerait qu'on la compare à une vache, truie, cheval, âne ou un chien ou chat. Et de là, mes interlocuteurs ont compris leur sottise. D'ailleurs j'avais déjà traiter de ce sujet sur les stéréotypes sur les femmes noires dans un billet datant de 2014 que vous puiez lire ici => ICI.


Celles qui me suivent depuis de nombreuses années savent que je n'en ai que faire des conventions et des cases dans lesquelles on veut nous enfermer ou nous forcer à adopter. Porter les cheveux crépus encore à notre époque c'est encore du militantisme malheureusement. Les personnes qui disent le contraire vivent dans une bulle, car à partir du moment où il faut défendre, expliquer et représenter ce qui a toujours été jugé moche, c'est prendre part à défendre le droit à la différence,  à l'acceptation et non à la conformité. 

Photo Shooting campagne web YVES SAINT LAURENT

En prenant de l'âge il y'a une chose que l'on comprend et qui nous sert de force, c'est que peu importe ce que les gens diront de vous sur vos attributs physique, choix de vie, sexualité, religion ou personnalité, le plus important c'est que "VOUS" pensez de vous. Si vous êtes bien avec vous-même ne cessez jamais de cultiver cela, parce qu'il y'aura toujours des personnes qui n'ont pas cette force et de vous lire ou vous entendre, ça les aidera à avancer et de ne plus craindre le regard des gens.

Et plus que jamais il est primordial que quelque soit ses choix capillaires ou textures de cheveux chez les femmes noires, sachons toutes les célébrer. Une femme aux cheveux crépus n'est pas meilleure qu'une autre qui porte une perruque ou des cheveux défrisés. 

Personnellement j'ai choisi de m'amuser avec ma tête au grès de mes envies et humeurs. Le plus important est d'avoir mes cheveux en bonne santé. 

3.05.2017

MARIA BORGES NOUVELLE EGERIE L'OREAL PARIS


Pour les aficionados de mode, le nom de cette jeune femme ne leur est pas inconnu. Maria Borges est un top model angolais âgée de 24 ans qui a fait sensation plusieurs fois sur différents podiums comme celui du show Victoria's Secret en 2015 en arborant ses cheveux crépus avec une coupe à la garçonne.

Aujourd'hui en devenant égérie L'Oréal Paris, elle met une nouvelle corde à son arc en intégrant le marché de la beauté et le cercle prestigieux des ambassadrices comme Liya Kedebe, Eva Longoria, Barbara Palvin et bien d'autres.


J'ai eu l'honneur de pouvoir la rencontrer et l'interviewer à la boutique L'Oréal  Make Up Designer Paris ( au 62 rue de Caumartin, 75009 Paris).


L'itw live vidéo se trouve sur ma page Fan Facebook BLACKBEAUTYBAG => ICI


Maria a répondu à toutes mes questions sur la représentation des femmes noires dans l'univers de la mode et beauté, sa carrière, le racisme mais aussi l'estime et la confiance en soi et ses secrets et conseils beauté.

J'ai vraiment hâte de voir ce qu'elle nous reserve dans les prochains mois à venir avec L'Oréal!!



C'est une jeune femme pétillante, qui est bien dans sa tête et ses basket. Ce fut un réel plaisir de passer la matinée et l'après-midi en sa compagnie lors du défilé Wanda Nylon pour lequel elle foulé le sol du catwalk avec glamour et classe. Et comme elle le dit si bien: "Je crois profondément à la beauté plurielle et au message encourageant qu’une fille partie de rien peut devenir un symbole de beauté international. Je suis la preuve vivante que nos rêves sont réalisables et que notre avenir est prometteur."




Maria Borges et le mannequin nigérian Olamide Ogundele  




2.26.2017

CRY ME A RIVER

Crédits photos ANTM.

Alfred de Musset disait des larmes, qu'elles soient douces ou amères, elles soulagent toujours. Si aujourd'hui je vous parle de larmes, de pleurs ou du verbe: "chialer", c'est que cette émotion est une forme d'expression corporelle qui fait partie du bien être malgré ce qu'en pensent les réfractaires . Bien être, estime et confiance en soi sont des mots et modes de pensée qui me sont chers et que je partage avec vous depuis la création de mon blog il y'a 10 ans. et ce sujet me tenait à coeur car il a sa place dans ce domaine que je chéris tant.

Pleurer est-ce honteux? C'est un sujet tabou que j'ai abordé avec mon amie Danielle, il y'a quelques semaines au téléphone. Nous discutions de la vie en général comme à notre habitude, et de ce qui nous avait touché dans nos lectures, séries, films et dans nos vies privées, en somme des discussions que toutes les amies ont entres elles.

Puis vint le sujet de la sensibilité et des pleurs où je lui faisais part de mon incompréhension face aux réactions moqueuses des gens quand une personne ou un enfant pleurait de joie, tristesse ou angoisse, elle était du même avis que moi, et nous avons passé au moins une heure à échanger et débattre sur cela. Pour la petite parenthèse, j'ai souvent eu à entendre ce genre de remarque car plus petit et jusqu'à ses 8 ans, mon fils exprimait souvent ses ressentis en pleurant. On me disait: "Fatou, ton enfant est un garçon, un futur homme ne doit pas pleurer. Les larmes c'est pour les femmes". 

Cela m'a toujours fait rire, et je répondais aux gens que mon fils est un être humain comme les autres, s'il veut pleurer qu'il le fasse, c'est libérateur et sain, j'ai vu  trop d'enfants se retenir et être frustrés, résultat des courses ils évacuaient leur frustration en agressant d'autres enfants ou en restant fermés dans leur bulle. 

On vit dans une société où il est normal qu'une femme pleure, car elle représente le sexe "faible", et un homme ne doit surtout pas pleurer! Sacrilège!!!! Il doit être robuste, fort. D'ailleurs il y'a une phrase de Hermione Granger (les fans d'Harry Potter me comprendront) que je reprend souvent lorsque je m'adresse aux personnes insensibles: "Tu as la capacité émotionnelle de la taille d'une petite cuillère". Et c'est ce qu'on attend des hommes, on leur interdit de montrer leur émotion, au pire de ne pas en avoir. Parfois cela est également inculqué aux femmes, elles doivent être "fortes" aussi. Je trouve cela dévastateur pour ma part.

Aujourd'hui mon fils a 15 ans, et c'est un très gentil et beau jeune homme confiant avec du caractère, et s'il a envie de pleurer je serai toujours là pour lui dire de se laisser aller et dans mes bras il trouvera du réconfort. Pleurer ne rend pas un garçon moins robuste qu'un autre, au contraire permettre à un enfant de pleurer fera de lui un adulte qui n'aura pas honte d'exprimer ses émotions... Ma parenthèse a été un peu longue (lol), alors revenons au sujet principal.


Bien-être et pleurs vont de pair pour moi, car comme dit le dicton: "Après la pluie, vient le beau temps". Il y'a même des psychologues qui utilisent la thérapie du pleur pour libérer leurs patients du stress ou exprimer des choses enfouies depuis des années.

Moi je suis une grande pleureuse devant les films à la TV, cinéma, séries ou livres. Je sais pleurer de joie et de tristesse avec les personnes qui font parties de ma vie. Je sais me raconter sans honte et quand l'émotion est forte je n'ai pas peur de verser une larme. Cela ne me diminue pas au contraire, j'ai souvent essuyer des moqueries vis à vis de ces larmes qui sont l'expression de ce que je ressens. Heureusement pour moi cela ne m'a jamais mis en position inconfortable au point de me remettre en question. 

Même enfant, je n'ai pas le souvenir de m'être fait disputé par mes parents pour cause de crises de larmes. 

Et d'ailleurs je ne sais pas comment l'expliquer mais il m'est déjà arrivé plusieurs fois avec des amies en regardant ensemble une série ou film de pleurer. Une fois même, je me rappelle, nous déjeunions avec Danielle et Rosa, une superbe journée, de fil en aiguille et de discussion en discussion, nous nous sommes mises à pleurer ensemble et à se prendre dans les bras. La démonstration d'affection entre femmes n'a rien de honteux également, je suis de celle qui pensent qu'être libre de pouvoir se montrer tel que nous sommes est une grande richesse et force, la retenue est paralysante. Il y'avait une synergie tellement belle, pure et forte que je ne saurais trouver les mots à la hauteur de ce que nous avions ressenti ce jour là. 

Je n'ai jamais eu honte ou peur de pleurer, je trouve que c'est sain de pouvoir libérer  sa tristesse ou joie. Enfouir ses sentiments peut nous rendre malade. C'est naturel de pleurer et c'esy même conseiller de le faire, alors ne vous retenez pas.

C'est le pédiatre de mon fils qui me l'avait dit à l'époque, que pleurer libérait des endorphines qui ôtaient le stress. Quand on sait que celui-ci peut provoquer l'anxiété, les maladies cardiovasculaires et la dépression, faire couler quelques larmes ne nous coutent rien.


Que celui ou celle qui n'a jamais pleuré en écoutant ses chansons favorites, en se remémorant un souvenir triste ou heureux, ou même après avoir fait l'amour, lève la main de suite (lol). Pleurer c'est se sentir vivre et savoir lâcher prise. A celles et ceux qui pensent que les "pleurnicheurs" sont des êtres faibles, j'ai envie de leur dire qu'il faut sacrément avoir confiance en soi pour pleurer sans en avoir honte ou trouver cela ridicule. Le regard des autres, ce poison qui nous empêche d'être nous à 100%! Est-ce important l'avis des gens qui n'ont aucune incidence dans nos vies? Non! Et même nos proches ne devraient pas nous obliger à être le contraire de ce que nous sommes.

Vous qui pleurez, vous n'êtes ni faibles ou pitoyables, bien au contraire vous êtes forts et vous savez pourquoi? Tout simplement parce qu'il est plus facile de cacher une émotion ou une larme que de les montrer sans filtre. Lorsque l'on se moque du jugement des autres c'est qu'on est mentalement fort et plus encore c'est qu'on s'aime.

Il y'a une chose que j'ai compris depuis très longtemps et qui me permet d'être moi même, qu'on m'aime ou pas, qu'on approuve mes idées, choix de vie ou façon d'être ou PAS. Je n'en ai que faire, le plus important est d'avoir cette liberté d'être qui je suis et d'en être heureuse et satisfaite. Si je veux pleurer, crier, rire, sourire, me fâcher ou non, je reste le propre maître de mes émotions et body langage. Quand vous intégrer dans votre esprit tout cela, vous êtes LIBRES. Et si j'ai un petit conseil à vous donner c'est qu'il vaut mieux pleurer de joie que sourire de tristesse ou même si je puis dire il vaut mieux pleurer de tristesse que de rire ou sourire pour de faux.

2.09.2017

MACSHADESCENTS #IAMRUBYWOO


6 parfums inspirés de 6 rouges à lèvres emblématiques, c'est que nous propose de découvrir M.A.C COSMETICS.

Heroine, Ruby Woo, Lady Danger, Candy Yum-Yum, Velvet Teddy et Creme d'Nude sont les 6 rouges à lèvres les plus vendus à ce jour chez M.A.C.

Et pour marquer le coup, la marque a décidé de créer des duos parfums et rouges à lèvres revêtis des mêmes couleurs. La collection est en vente depuis le 2 février 2017 en France (web et boutiques), le rouge à lèvres 19.50€ et le parfum 49€. 

"MY HEROINE": Cuir boisé avec des notes de safran et d'encens
"RUBY WOO": Floral boisée et cuir rouge
"LADY DANGER": Touche orientale et boisée
"CANDY YUM-YUM": Notes de barbe à papa et des senteurs fruitées
"VELVET TEDDY": Notes de musc et de miel
"CREME D'NUDE": Musc ambré


M.A.C COSMETICS a choisi 6 femmes avec 6 univers différents pour être les ambassadrices France de la collection MACSHADESCENTS. 

Jennifer Peekaboo est l'ambassadrice MY HEROINE, Sananas LADY DANGER, Estelle CANDY YUM-YUM, Kenza VELVET TEDDY, Noholita CREME D'NUDE et moi vous l'aurez deviné RUBY WOO. Je vous invite à aller sur la page Facebook de M.A.C pour découvrir les vidéos de chacune des ambassadrices => ICI.


C'est un très grand honneur pour moi d'avoir été choisie comme l'ambassadrice du "RUBY WOO". Ce rouge à lèvres est selon moi le plus beau de la terre. Il a beau faire parti de la team des 6 mercenaires de ral les plus vendus de la marque M.A.C, mais ce qu'on ne dit pas, c'est qu'il se hisse en tête des ventes.



Un rouge bleuté intense très mat qui a l'art et la manière de sublimer toutes les carnations de peau. Il a été le premier rouge à lèvres mat de couleur rouge que je me suis offerte lors de mon tout premier voyage à NYC en 1999. Je n'oublierai jamais, c'était chez Macy's à Herald Square dans Manhattan que je découvrais la marque M.A.C Cosmetics. Je n'avais que 22 ans, mais ce voyage m'avait marqué en terme de découverte dans l'univers de la beauté. 

Moi petite parisienne qui avait l'habitude de faire son shopping beauté dans les quartiers spécialisés pour les produits de cosmétiques pour peaux noires,  je me retrouvais éblouie à Manhattan devant une multitude de marques prestigieuses et de luxe où je pouvais trouver mon bonheur sans qu'on me dise: "Mademoiselle il y'a pas de produits pour vous ici, il faut aller dans tel ou tel quartier".

Ce qui m'avait frappé avec M.A.C, c'était cette couleur noire très classe, minimaliste et sobre avec leur logo. Les maquilleurs avaient déjà à cette époque des looks et des makeup qui les différenciaient des autres stands. Et de voir tout ces produits de makeup pour chaque femme quelque soit sa couleur de peau m'avait vraiment fait plaisir. Dès lors j'étais devenue une M.A.C addict girl. 

C'est en rentrant de ce voyage que j'ai su qu'il y'avait une boutique M.A.C Cosmetics en France depuis 1996, à la rue des Saints Pères dans le 6ème arrondissement de Paris, première boutique M.A.C implantée en France. Sauf qu'à l'époque, si tu n'étais ni maquilleur ou dans le monde de la cosmétique, il y'avait peu de chance de savoir que cette jolie marque devenue culte était présente chez nous. Les professionnels s'y rendaient dans cette boutique qui formait également à l'époque leurs maquilleurs. Dès lors je ne faisais que squatter la boutique au moins une fois par mois (lol).

Quand j'ai créée mon blog en 2007 sur la plate-forme skyblog, je tenais une rubrique qui se nommait: "OSEZ LES ROUGES A LEVRES DE COULEUR". J'avais commencé cette rubrique sur le forum Beauté D'afrik vers 2004, où j'invitais les filles à poster des photos d'elles avec du rouge à lèvres de couleurs. Beaucoup étaient frileuses à l'idée de mettre une autre couleur que du marron foncé ou du gloss transparent! 

Puis sur mon blog, je postais la photo que chaque fille m'envoyait d'elle avec son sublime ral. C'était génial, parce que grâce à ce mouvement qui pouvait paraître futile ou anodin, de nombreuses filles se sont prêtées au jeu, et ça a fait un effet boule de neige sur la toile!! Tout le monde osait! Dès qu'un rouge à lèvres sortait chez Mac, on se passait l'info! C'est ainsi que des Russian Red, des Girl about Town, des Magenta et bien d'autres ral ont magnifié nos douces lèvres sur nos belles peaux noires. Quand j'y repense, mes premiers thèmes d'estime de soi sur le forum BDA et mon blog en 2007 traitaient du sujet du port du rouge à lèvres de couleur et de l'affirmation de sa féminité.

Le rouge à lèvres est un symbole de féminité, et la couleur rouge représente pour moi l'audace, la confiance en soi, la sensualité, le sex-appeal, l'assurance, le glamour et la force. Et je ne cesserai jamais de le clamer haut et fort!! Mesdames osez le rouge, osez les couleurs !!






#IAMRUBYWOO et vous dans quel team êtes vous les filles? Si vous êtes de ma team, voici le lien pour commander le duo parfum et rouges à lèvres #RUBYWOO => ICI.  



Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine sur mon compte instagram pour remporter un duo #MACSHADESCENTS (ral et parfum).

Pour commander les autres duo parfums et RAL c'est par => ICI.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...