9.25.2019

NORMALISER NOS CHEVEUX DANS TOUS LEURS ETATS

CAMPAGNE RALPH LAUREN 2019

Pendant des années, nous avons combattu et milité pour normaliser le cheveu crépu dans l'espace publique. Les réseaux sociaux ont été des outils formidables pour faire la promotion de belles choses comme la confiance et l'estime de soi, le body positive, l'émancipation féminine, la bienveillance, l'éducation, la culture et j'en passe! La liste est tellement longue et j'ai envie de dire tant mieux!

Concernant le cheveu crépu en France, sa révolution s'est faite il y'a plus de 15 ans sur le web avec les premiers forums beauté qui ont inspiré de nombreuses femmes dont je fais partie à apprendre à re-aimer la nature de leurs cheveux et à comprendre comment les entretenir sans avoir besoin de passer par la case defrisage.

La question du cheveu crépu s'est posée grâce à des forums tels que BEAUTE D'AFRIK (que j'ai connu en 2003 et dont je suis devenue la modératrice pendant 3 ans où j'animais aussi des topics makeup et capillaires à succès qui m'ont donné l'idée et l'envie de créer ma propre plate-forme en 2007 sur skyblog au nom de MYMAKEUPBAG devenu en 2008 BLACKBEAUTYBAG).

Le forum BOUCLES ET COTONS de Tortille et Kelly Loly, (Les secrets de LOLY) un des forums les plus célèbres sur la toile dans le début des années 2000 où les femmes échangeaient entre elles photos et astuces pour les cheveux.

Le forum CHEVEUX EBENE, créé par la youtubeuse Naturi Ebene, une des pionnières incontournable du retour au naturel en France, que j'ai connu sur le forum Beauté d'Afrik et qui a été l'une des personnes à nous parler du cheveu crépu. Elle savait de quoi elle parlait et c'est aussi ce qui nous a poussé à sauter le pas tant sa pédagogie en la matière était surprenante !

Elle a été la première à dénoncer il y'a quelques années ce penchant de valorisation des cheveux crépus mais pas trop sur la sphère internet! Elle avait pas tord car nous sommes en plein dedans actuellement! Ce qu'il y'a de triste c'est que la plupart des femmes qui ont fait la promotion des cheveux crépus et milité pour en France au début du mouvement sont ces femmes noires et africaines dont aujourd'hui leurs cheveux sont loin de plaire à une grande majorité de personnes. 

 CAMPAGNE RALPH LAUREN 2019

Je n'oublie pas les soeurs TACITE, créatrices du salon BOUCLES D'EBENE, le premier salon en France à avoir rassembler des milliers de femmes autour du cheveu crépu avec des conférences et des stands de ventes de produits naturels ou qui venaient tout droit des USA.

Je pense à mon amie Danielle, que vous connaissez avec son célèbre blog BESTOFD que l'on ne présente plus. Pour celles qui ne le savent pas, Danielle a crée le premier blog en France dédié aux cheveux crépus vers 2005. Il se nommait OUR HAIR. Danielle et moi nous nous sommes également connu sur le forum Beauté d'Afrik en 2003.

Je me souviens encore, c'était du jamais vu! Elle avait pris le parti de ne mettre qu'en avant des femmes noires françaises et non américaines avec leurs cheveux crépus. Les filles lui envoyaient leurs photos qu'elle publiait en les présentant avec leurs routines capillaires.  Les têtes de plusieurs filles devenues  par la suite youtubeuses capillaires de la première génération se sont retrouvées sur son blog avant d'être connues sur la toile.  Je vous invite à lire son super article sur la question du cheveu crépus coiffé selon nos communautés et pourquoi elle est contre => ICI.

Il y'a aussi Clarisse LIBENE avec sa boutique BELLE EBENE, première boutique en France à vendre des produits spécialement conçus pour les cheveux crépus avec les meilleures marques américaines, qui avait crée son blog en 2008 où elle parlait de la santé des cheveux crépus et comment en prendre soin. Avec la famille Mandin de l'agence de marketing AK-A , ils ont crée la NHA en 2012, un salon devenu emblématique et incontournable en France qui réuni chaque année tout les acteurs du milieu de la beauté afro en faisant venir les plus grands coiffeurs, bloggeurs et personnalités mondialement connus de la beauté noire et des milliers de visiteurs qui s'y rendent.

Il y'a eu les livres de Juliette Smeralda en 2014 (Peau noire, cheveu crépu, l'histoire d'une aliénation) et Afro le livre de Rokhaya Diallo en 2015 qui ont aussi eu un bel impact sur le rapport au cheveu crépu qu'ont les femmes noires. 

C'était important pour moi de mentionner toutes ces personnes parce que au delà d'un phénomène de mode, le retour au cheveu crépu est devenu grâce à nous tous un phénomène de société mais aussi un lifestyle.

Si aujourd'hui je reprend ma plume, c'est pour vous parler de la polémique qu'il y'a eu lieu la semaine dernière suite à une campagne H&M enfants. J'ai fait une storie complète qui est en highlight permanent sur mon compte instagram BLACKBEAUTYBAG.


Cette campagne avait pour thème des enfants revenant de l'école en fin de journée d'où le titre AFTER SCHOOL. On y voyait plusieurs petites filles ( deux blanches, une asiatique, deux metisses et une noire) vous pourrez voir toutes les images sur le site HM ou google et aussi sur ma STORIE .

Comme l'idée de ce shoot était qu'elles soient dans leur plus simple appareil après une journée d'école, elles sont venues directement après leurs cours pour cette campagne. Lorsque j'ai vu cette dite campagne, honnêtement je n'ai rien trouvé de choquant ou bizarre, j'ai même trouvé ça chouette de voir des enfants normaux. Des enfants qu'on a l'habitude de croiser à la sortie d'école. Moi même étant maman, et qui a aussi des nièces, j'ai déjà vu nos minis moi revenir de l'école débraillés de la tête aux pieds.

J'ai jamais vu des sorties d'écoles surtout en primaire, maternelle, ou collège où les sorties étaient dignes de celles d'un fashion week où les photographes armés de leurs gros objectifs sont à la recherche de looks les plus stylés.... 

Le désordre capillaire si je puis le nommer ainsi comme je l'avais dit sur mon compte instagram, fait parti de la vie quotidienne de nos enfants. J'ai plein de photos de moi petite de classe ou en solo avec les cheveux qui n'en font qu'à leur tête, j'ai porté le même attaché de cheveux que cette petite fille avec des mèches dressées qui n'étaient pas plaquées. Est-ce que ma mère et mon père qui me coiffaient étaient des parents indignes de me laisser ainsi? Oui, mon papa aussi m'aidait à m'attacher les cheveux quand ma maman était pas disponible, et à l'école primaire vers le CM2 et au collège, chaque petite fille a envie de se coiffer seule comme une grande donc oui on va à l'école avec nos petites têtes qui ne ressemblent pas à ce que vous voulez voir comme étant la coiffure prestigieuse.


Sincèrement je n'ai aucun souvenir de m'être fait malmener par ma mère parce qu'à la fin de la journée ma coiffure ne ressemblait plus à rien. Par contre je garde les beaux souvenirs, des coiffures que l'on se faisait entre copines à la récréation, les tests sur les cheveux, se décoiffer et se recoiffer, se mettre des gommes ou stylos dans les cheveux ou se lancer du sable sur la tête. Normalement c'est ce à quoi les enfants devraient penser c'est à dire l'insouciance et non leur apparence physique ou vêtements qui en réalité servent en réalité à panser et satisfaire l'égo des parents qui pensent que les enfants sont leurs extensions et non des êtres à part qui doivent s'individualiser.


Derrière un enfant qui ne doit pas se salir, être impeccablement coiffé et tiré à 4 épingles, il y'a juste un parent qui a besoin de se rassurer qu'il est un bon parent et reconnu par ses pairs si son enfant est présentable en société. L'enfant est devenu cette chose que l'on brandit comme un trophée qu'il faut montrer à tout le monde, parce que si on le félicite, c'est vous qui êtes complimenté en vrai... Encore une histoire d'égo et de manque de confiance en soi.

Souvent, ce parent était hier l'enfant qui a subi ce qu'il reproduit avec sa progéniture. Et concernant les petites filles noires ce stress à la perfection dès le bas âge se traduit de la part de leurs parents par le CHEVEU tiré à quatre épingles, les nattes tellement serrées que les yeux et la nuque de la petite fille lui font si mal qu'elle ne peut même pas jouer et en plus elle aura été prévenue par ses parents qu'il ne faut en aucun cas que cette coiffure s'abime sans quoi il y'aura de représailles. En plus d'être une poupée barbie, elle ne doit pas se salir, elle doit être gentille et docile, ne jamais s'exprimer ou se fâcher, elle doit acquiescer tout ce qui lui est imposé par ses parents et leurs entourages.

Dès le plus jeune on conditionne nos petites filles à être de parfaites poupées que l'on doit mirer car de cela dépendra leurs avenirs maritales. C'est dingue!! 

Quand on y pense bien, ce n'est pas pour rien que le premier geste de beauté chez les filles et femmes noires est le défrisage. Cheveu lisse ou plaqué avec du gel font offices de PROPRETÉ et RESPECTABILITÉ et même de récompense, et c'est pour cette raison que de nombreuses petites filles ont toujours considéré le défrisage et le lissage comme un bon point qu'elle recevait en récompense et qui les rendaient belles et politiquement correctes et belles.

Quand j'ai vu la réaction que cette photo a suscité, je me suis dit mince! LE PROBLEME que l'on pensait résolu avec le retour du cheveu crépu au final ne l'est pas et ne le sera peut être jamais.
J'ai lu sur twitter et instagram des  tweets et commentaires tellement horribles comme:

- Comment la mère de la petite fille a laissé sa fille aller avec les cheveux sales et pas coiffer sur un shoot?
- H&M aurait du embaucher un coiffeur noir pour s'occuper de la petite.
- Pourquoi on a pas fait des nattes ou lisser les cheveux de la petite fille?
- Pourquoi on lui a pas mis de gel ecostyler pour lui plaquer les petits cheveux de devant?
- Pourquoi elle n'a pas de baby hair, on aurait du lui en faire pour que cela soit plus joli?
- Pourquoi ne pas lui avoir mis des extensions de cheveux crépus pour lui donner du volume?
- Il valait mieux lui raser la tête que de laisser ça.
- La petite fille a les cheveux durs, sa mère aurait du lui faire un assouplissement ou défrisage.
- C'est quel cheveu grainé comme ça?
- C'est gênant de voir une petite fille noire avec des cheveux comme ça, on dirait une folle ou une enfant dont la mère s'occupe pas ( Oui en 2019, nous avons encore des femmes et des hommes qui pensent que l'éducation et s'occuper d'un enfant incombe seulement à une maman, et que si l'enfant est critiquable c'est de la faute de la mère).

Je pourrais vous énuméré tellement de messages négatifs que j'ai lu mais rien que d'y penser, je suis en colère.


Tout ce qui est ressorti de cette fausse polémique c'est le désamour  et la grande hypocrisie qu'il y'a autour d'un certain type de cheveu crépu. On aime les cheveux naturels et crépus quand il ont des boucles, des ondulations, qu'ils sont longs, souples, qui ne schrinkent pas ( rétrécissent pas). On  les admirent quand ils ont la texture des cheveux des femmes peulhs, qu'ils ressemblent aux cheveux d'une fille metisse  ou maghrebine mais pas quand ils nous rappellent les traits négroides que la société nous a forcé à gommé parce que jugé moche. 

J'en ai beaucoup parlé sur ma storie, que je vous invité à la regarder. Et je le répète ici, nous trouvons nos cheveux crépus beaux que lorsqu'ils sont soit disant disciplinés, un afro sans boucles ou on laisse le cheveu vivre est jugé laid, pareil un petit garçon dont les parents laissent l'afro poussé ou des locks ne trouvent pas grâce à vos yeux, il faut que ce petit bonhomme soit rasé, avec des contours. 

Et le constat amer que je fais après toutes ces années, c'est que les pages, les comptes insta ou marques capillaires censées faire la promotion du cheveu crépu dans toutes ses formes, expressions et textures ont finalement cédé aux choses qu'elles combattaient! C'est à dire  faire la promotion et normalisation d'un seul type de beauté capillaire ou physique noire au sein de la société occidentale.

Un cheveu crépu dit de type 4C, n'aura jamais la même texture qu'un cheveu caucasien par exemple. Même ces histoires de baby hair arrivés tout droit des USA a été initié par la communauté de youtubeuse et bloggeuses noires beauté et capillaires. Les baby hair, il faut savoir que tout le monde n'en a pas. J'ai même vu des filles allaient se défriser les cheveux sur les tempes et laisser le reste crépu pour pouvoir faire les baby hair.

Pour celles qui ne savent pas ce que c'est, les baby hair sont des cheveux très fins et lisses que l'on peut retrouver sur les tempes, sur la naissance des cheveux sur la tête et sur la nuque. Les américaines y mettent du gel dessus afin de les boucler ou plaquer. Le surnom de baby hair c'est aussi parce que les bébés ont ce type de cheveux trés fins quand ils naissent. Cela ne veut pas dire que tout le monde en aura ou qu'ils resteront car les cheveux changent de texture.

Depuis quelques années le BABY HAIR game a le vent en poupe aussi avec l'avènement des lacewigs où les filles font aussi leur coupe et coiffures avec le fameux baby hair sur la postiche. 

Ce qu'il en ressort de cette polémique sur les cheveux de cette adorable gamine, c'est que beaucoup de femmes noires ont du mal à aimer la texture crépu sans stylisation, sans ondulation ou volume. Et surtout nous sommes celles à  s'insurger et à ne pas trouver acceptable qu'une petite fille noire puisse au même titre qu'une fille blanche avoir son cheveu libre dans sa texture originelle. J'ai été très surprise de voir qu'à aucun moment les cheveux des autres enfants n'ont été critiqué hors ils étaient même parfois plus déstructurés.

Mais quand on y regarde bien, une petite fille blanche qui arrive avec un chignon bancal, ou des mèches ébouriffées, nous allons lui donner un nom poétique et charmant. Dire qu'elle a un style bobo, décoiffé, rock and roll, que ses parents doivent être des hippies, des bohémiens, ou même dire que l'enfant doit avoir une personnalité rebelle. Il y'aura toujours une description poétique voir cinématographique avec tous les champs lexicaux possibles pour apporter une dimension de rêverie et une imagerie positive.

Ce que l'on refusera à une petite fille noire que l'on qualifiera de sale, négligée, pas coiffée, limite malheureuse avec une maman qui ne s'occupe pas de sa progéniture. Encore une fois nous sommes relégués à une image sauvage et négative. Je trouve cela très dommage et dangereux. Pour preuve nous avons encore aujourd'hui parmi nous des femmes qui ne laisseront jamais leurs cheveux à l'air libre, je connais des femmes noires qui ne sortent jamais sans tissages ou lacewigs, ou tresses.

Et qu'on ne me parle pas de coiffures protectrices ou de facilité, c'est un complexe et diabolisation du cheveu qui ne dit pas son nom. A l'ère où nous sommes en plein leitmotiv d'acceptation de soi, il est inconcevable de prôner l'amour que l'on se porte si on arrive pas à se voir avec ce qui fait notre essence.
Fut une époque on se plaignait de voir le même type de filles pour représenter la noire convenable c'est à dire une fille claire ou métisse de préférence avec de cheveux lisses ou curly. Depuis quelques années on voit des mannequins adultes et enfants noirs investir l'espace de la publicité, du cinéma et des médias et on est pas content de voir cela? Cette gamine qui a excité les touches de vos claviers de téléphone ou ordis, vous en croisez tout les jours, donc je dois comprendre que lorsque vos regards les croisent vous êtes indignés et les trouvez sales et pas coiffées?

Le cheveu très crépus vous ne l'aimez que quand il est discipliné et qu'il ressemble aux cheveux crépus des light skins girls, soyons honnêtes. C'est un peu comme la femme noire, elle ne trouve grâce à vos yeux que si ses traits sont fins, sinon vous la qualifiez de moche. Je me rappelle quand Lupita avait été nommée égérie Lancôme, ceux à l'avoir critiqué sur le net étaient majoritairement noirs. Prétextant qu'elle n'avait rien d'extraordinaire, qu'elle était trop noire avec des cheveux courts et qu'il y'avait des millions de femmes noires comme elle! Grande nouvelle les amis!!! C'est ce qu'on veut!! Des personnes qui ressemblent à ces millions de personnes oubliées et discriminées sur le plan de la beauté! Ces gens ont besoin de se reconnaître à travers elles.

Je me met à la place de la maman et de sa petite fille qui rentre de l'école, toutes heureuses à l'idée de participer à une campagne où des millions de filles noires empruntant le chemin de l'école avec ce même type de coiffures pourront s'identifier et lire les insultes et injonctions sur internet.

Que vous le vouliez ou non, sa coiffure, des millions de filles noires dont moi même nous l'avons porté pour nous rendre à l'école. A cet âge, souvent même on adore se coiffer soi même et attacher ses cheveux. Puis qui vous dit que ses cheveux sont pas hydratés? Je connais bcp de filles et garçons qui ont cette texture très crépus et qui restera tel quelle même hydraté. De plus on voit bien que la petite fille a des cheveux qui ne sont épais au devant mais votre seule préoccupation est que la maman ou un coiffeur plaque des cheveux devant?

Eh ben j'ai envie de vous dire que sa maman est géniale, parce que toute personne censée, ne va pas torturer les cheveux de son enfant mais les laisser respirer justement pour qu'ils s'aèrent et se fortifient! Vos coiffures dites protectrices peuvent être destructrices sur le bulbe d'une enfant. Et je pense que sa mère sait mieux que vous ce qui est bon pour sa fille et contrairement à ce que vous pensez, il y'a des mamans qui ne sont pas obsédées par  vos coiffures d'adultes que vous aimez imposer aux enfants. 

Un enfant heureux est celui qui est épanoui, que l'on aime, qui est choyé et qui est libre. Cette petite représente ce dont bcp de personnes ont peur d'être c'est à dire elles-mêmes du coup de leurs angoisses, complexes et manques de confiance naissent leurs projections sur les autres. Comme il refusent de se voir ainsi alors c'est plus facile de dire que l'autre est moche. 

Pour ma part, je suis pour que l'on voit des enfants, des femmes et des hommes noirs avec leurs cheveux dans tous leurs états. On a le droit d'être décoiffé comme coiffé sans pour autant faire de nos cheveux l'objet principal de validation de nos beautés. Laissons nos enfants être des enfants qui se fabriqueront des souvenirs, laissons nos filles gambader, se salir, avoir de la personnalité, aventurières et découvrir tous les champs des possibilités qui leurs sont offerts. Cessons de leurs dire que la beauté et la perfection sont ce qui les définissent. 

Pour conclure mon long article, je finirais par ce que Chimamanda disait dans son manifeste nommé Chère Ijeawele que j'ai lu à plusieurs reprises, tellement il est génial. A un moment dans ce manifeste à une éducation féministe qu'elle écrit à son amie qui lui demande conseille pour éduquer sa fille, Chimamanda aborde le sujet de l'apparence physique.

Elle dit à son amie, qu'elle devra accompagner sa fille dans les choix de celle-ci  et l'écouter mais en aucun cas la forcer. Et quand la question capillaire arrive, Chimamanda dit que les femmes noires passent trop de temps à s'occuper des cheveux de leurs petites filles, alors que c'est du temps qu'elles auraient pu consacrer les week end à apprendre à conquérir le monde ou découvrir des choses. 


Et plus important qu'il est impératif de revoir cette notion d'être BIEN COIFFÉE. Car être bien coiffée chez les femmes noires, c'est avoir le cheveu très serré, défrisé avec un cuir chevelu qui fait mal à en pleurer. Et qu'elle avait remarqué que dès que le cheveu crépu reprenait son apparence pour se défiler d'une natte, ou qu'il se mettait en boule au lieu d'être plaqué ou lisse, c'était inadmissible et jugé sale!!  En un mot laissons les cheveux de nos enfants libres, laissez- les aimer leurs cheveux, se trouver beaux avec,  sans les conditionner dès le plus jeune enfance à se focaliser que là-dessus.

Battons nous pour leur bien-être et estime de soi, parce que ces deux choses sont des armures pour la vie. Une belle coiffure c'est bien, mais elle ne camouflera jamais ce qui vous manquent pour être bien et vous sentir valorisés.

Et elle dit vrai quand on y pense en toute honnêteté! J'ajouterai juste qu'il est inconcevable de scander à tout va qu'il faut être fiers de qui nous sommes et de nous aimer inconditionnellement dans toute notre chair quand en vérité on aime pas ce que le miroir nous montre sans artifice ou camouflage jusqu'à en oublier à quoi on ressemble réellement. Comment apprendre à nos petites filles à s'aimer et à se valoriser si nous même en tant que mère, soeur, amie, cousine, grand-mère ou tante on arrive pas à célébrer nos cheveux ? 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...