Tag TA

8.14.2015

DJOUÉ: #THEAFRICATHEMEDIANEVERSHOWSYOU


Lorsque l'on regarde la télévision ou qu'on achète la presse internationale, la seule image de l' Afrique que l'on nous présente est celle d'un continent éteint, meurtri, malade, sauvage, pauvre, en guerre avec des peuples et pays non évolués qui se massacrent entre eux à coup de machettes.

Ce qui rend beau le berceau de l'humanité connu sous le nom "AFRIQUE" c'est son imperfection justement. L'Afrique n'est pas que tragédie ou désespoir. C'est le continent qui a inspiré des nations et des peuples du monde entier, et encore aujourd'hui il paie du fait d'avoir des multitudes de richesses naturelles sur ses sols. Petite, je me rappelle encore quand ma maîtresse ou encore au collège et lycée quand nos professeurs d'histoire nous dépeignaient l'Afrique négativement. 

A les entendre l'Afrique a commencé à exister avec l'esclavage puis la colonisation. Nous n'avions rien inventé, pas d'intellectuels historiques, et surtout nous n'avions aucunement marqué l'histoire de ce monde comme l'a dit un de nos chers ex président français. Si ce n'est pas réducteur et insultant cela... NO COMMENT!


Heureusement pour moi, dès petite, j'ai eu la chance d'avoir des parents qui nous ont toujours raconté ce qu'était l'Afrique et ses héros, en passant par les grands royaumes africains, à l'Egypte noire et ses grands savants. J'ai foulé pour la première fois le sol africain à l'âge de 7 ans, et ce chaque année, on y allait pendant les vacances d'été pendant deux mois. Je pense que cela m'a aussi permis de voir que mon continent était beau et que je devais en être fière.  Savoir d'où l'on vient est très important pour l'épanouissement personnel et contribue à ne pas se sentir inférieur quand on essaie de vous le faire croire.

C'est aussi ce qui m'a incité dès le plus jeune âge à vouloir me documenter sur les différents pays en Afrique et leurs histoires. Parce que le programme scolaire de l'éducation nationale ce n'est pas ce qui allait me permettre de connaître et comprendre mon Afrique. Et oui je ne descend pas des Gaulois, et d'ailleurs que seraient l'Europe et les autres pays occidentaux sans l'Afrique?

Il y'a quelques mois des africains ont lancé un hashtag qui a inondé les réseaux sociaux. Ce hashtag c'est #TheAfricaTheMediaNeverShowsYou (l'Afrique que les médias ne montrent jamais).

Il a été crée  pour combattre cette image négative de l'Afrique vue par les médias occidentaux, on pouvait voir sur twitter et instagram de belles images partagées par les africains du continent ou ceux en vacances dans leur pays respectifs ou non. 


Ces photos montraient une Afrique que beaucoup de personnes refusent de voir ou qu'elles ne connaissent pas. Une Afrique lumineuse avec des beaux paysages, des universités, des écoles, des hôpitaux, des infrastructures, des lieux paradisiaques, des gens instruits, des fashions addicts, créateurs de mode. En somme une Afrique moderne qui regorge de trésors. 

Ce hashtag a été en quelques heures après sa création retweeté 42 000 fois, Tout le monde en parlé même nos chers médias (lol) et aujourd'hui encore grâce à lui on peut y découvrir une Afrique qu'on ne verra jamais à la télé. C'est pour des choses comme cela, que j'adore internet. Cet outil a permis à des gens comme vous et moi de pouvoir apporter une autre image et vision de la vie. Après tout comme le dit un fameux slogan: "Eteignez vos TV, la révolution ne sera pas télévisée".


C'est ce hashtag que j'affectionne qui me pousse à vous parler des cataractes de DJOUÉ se trouvant  dans le sud de Brazzaville à quelques minutes du célèbre pont de Djoué ou coule la rivière du même nom.

C'est un endroit dont on tombe amoureux dès la première rencontre. Un paysage digne des plus grandes revues de voyage.

Les cataractes forment une plage de sable agréable à fouler pieds nus et de rochers magnifiques. 
Trésor, notre chauffeur guide nous a dit que les îles que l'on contemplait au loin portaient tous des noms ( l'île de l'amour, l'île du désespoir, l'oeil de l'île et l'île du diable).

L'île du diable a été ainsi nommée car une légende urbaine dit que les personnes qui ont réussi à traverser la partie du Fleuve où se trouve l'île ne sont jamais revenus vivants. En plus d'être un site magnifique, les cataractes ont la particularité d'offrir une des plus belles vues des fleuves, rivières et rapides du Congo Brazzaville.

La rivière du Djoué se jette dans le fleuve Congo. Un fleuve que j'ai eu la chance de traverser en décembre dernier. Inoubliable! D'ailleurs le fleuve Congo est le second fleuve le plus puissant du monde, le premier étant le fleuve Amazone en Amérique du Sud.


La sublime CHAYET


J'ai visité les cataractes de Djoué deux fois pendant mon séjour à Brazzaville. C'est pour vous dire, ce lieu est vraiment reposant et magnifique.




La Primus, bière congolaise locale au malt! Il fallait que je pose avec même si je ne bois pas de bière(mdr) 


La seconde fois nous y sommes retournés un dimanche avec toute l'équipe de la Brazza Fashion Night. 




En général les familles brazzavilloises y vont le week-end pour s'y reposer, pique-niquer et écouter de la musique et nager.

C'est aussi le lieux où tout les amoureux se donnent rendez-vous pour se cacher à l'abris des regards et rêver ensemble à un avenir commun. Nous avons quitté les lieux au moment même où un fabuleux coucher de soleil se présentait!! Je vous conseille de l'attendre, c'est vraiment magnifique.



Je vous recommande d'y aller si jamais vous avez la chance de visiter Brazzaville.

Le styliste ELIE KUAMÉ 
La Boss Attitude d'ANGÈLE vêtue de son pull MAISON CHATEAU ROUGE 

SANDRA BISSON

 GRACE 

 La selfie attitude de MARLÈNE, ROMERICK et ALAIN.

A la CASE DE GAULLE à Bacongo où nous avons passé avec Yann, Chayet et son équipe la fin d'après-midi à escalader des falaises de sable et à danser avec des enfants.

Ma chère Afrique, je t'aime. Tu n'es peut être pas parfaite, tu essaies de guérir du mal qu'on t'a fait depuis des siècles, mais je ne désespère pas. On nous a dit que l'Afrique est le futur et j'y crois dur comme fer car tu as été le pilier de notre humanité.

Cette sensation de bien être que tu me procures lorsque je foule ton sol est indescriptible, c'est comme si tout mon être savait qu'il était à la maison. Avant tout je suis africaine, alors peu importe le pays dans lequel je me rend au sein du continent, je suis chez moi. C'est que chacun de nous doit comprendre. 





Ta joie de vivre est contagieuse, comme un enfant tu as beaucoup d'amour à donner. Je ne sais pas si j'aurai la chance de vivre assez longtemps pour te voir briller de mille feux, mais en tout cas je suis fière d'être africaine.

Trop souvent on veut nous faire croire que les civilisations occidentales sont meilleures que celles qui ont vu le jour chez toi. Je continue de le dire, il y'a du bon et mauvais partout mais personne a le monopole du savoir vivre. J'espère que tu garderas cette richesse et authenticité et tes paysages divins même si tu deviens un continent industrialisé. Nous avons besoin de venir nous ressourcer chez toi et de voir que tu gardes ta particularité et singularité.

Et si les gens ne veulent pas montrer une image positive de toi, tes enfants le feront et ils ont déjà commencé :-)

Pour vous rendre au Congo, il y'a la compagnie nationale ECAIR qui propose divers destinations sur le continent et ailleurs. Leur site=> ICI.

8 commentaires:

  1. bonjour :) merci pour ce magnifique billet sur la mère patrie, votre hommage à la belle AFRIQUE est splendide:) je suis vraiment émue, j'en ai les larmes à l'œil mdr!!
    vraiment merci, ce jolie hommage à l'Afrique me donne du baume au cœur ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai la conviction que cette Afrique deviendra de plus en plus visible, y compris a la télé. Ça ne se fera pas en 2 jours c'est sur, mais on y arrivera. D'ailleurs je pense que le rôle des Africains de la diaspora est et restera prépondérant.

    RépondreSupprimer
  3. Tes tresses sont sublimes !
    Tu sais où je peux trouver les top "Chateau Rouge" ? Je veux en offrir un à ma Maman :)

    xx

    www.caetera-moda.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  4. Excellent article ! T'es magnifique au passage :)

    RépondreSupprimer
  5. Mille merci pour cette découverte !
    "Cette sensation de bien être que tu me procures lorsque je foule ton sol est indescriptible, c'est comme si tout mon être savait qu'il était à la maison." --> c'est tellement juste, tu as décris exactement ce que je ressens quand je retourne en Afrique.

    RépondreSupprimer
  6. ♡ Les photos sont sublimes. Et tu as raison, les médias occidentaux ont tendances à toujours dénigrer notre si beau continent. D'ailleurs, j'ai récemment lu dans le journal que des jeunes africains utilisent le hashtag #TheAfricaTheMediaNeverShowsYou en publiant des photos de notre de magnifiques photos de notre continent, la mode africaine, des soirées, des mariages, des villas, etc. Bref, ce que l'Afrique a de plus à offrir & non pas toujours de la pauvreté & de la misères comme ils essayent de nous le faire croire. Je t'invite à aller jeter un coup d'oeil à ce hashtag :)
    WWW.HEKYMA.COM

    RépondreSupprimer
  7. Cet article m'a tellement ému. Merci beaucoup Fatou, tu ne peux savoir à quel point tu inspires l'adolescente que je suis. Je suis à une période de ma vie où jee cherche et pour cela j'ai besoin de savoir d'où je viens. Alors bien sûr je cherche beaucoup le Congo mais surtout l'Afrique car les frontières de nos jours ont été imposées par les occidentaux. Je crois au panafricanisme. Je pense que c'est grâce à cela que nous réussirons à avancer. Quand j'entends que quelqu'un a réussi, je me réjouis pour cet individu mais ma joie est d'autant plus grande quand cette personne est noire, afro-descendante mais surtout africaine. Ne nous enfermons pas dans un tribalisme et nationalisme outrancier. Réjouissons nous les uns pour les autres, aidons nous, fédérons-nous. Selon moi ce n'est que comme ça que nous avancerons. Cet hashtag est vraiment super. Fréquentant un lycée majoritairement blanc j'ai trop souvent affaire à de la bêtise concernant l'Afrique et à des stéréotypes à mon grand désarroi.
    En tout cas je ne poste jamais de commentaire mais là tes trois derniers articles m'ont tellement touchés qu'il fallait que je poste quelque chose. Je ne sais même pas quoi dire à force. Tu es la première bloggeuse afro que j'ai découverte, première blogueuse tout court. Le premier article de toi que j'ai lu était sur les mèches après la controverse et cet article qui m'avait choqué. Ensuite j'ai lu ton article sur la depigmentation. C'est grâce à toi que j'ai découvert la beauté des cheveux naturels et toutes les possibilités qu'ils offraient. Avant toi je ne savais pas à quel point la depigmentation ou encore le defrisage pouvaient être dangereux. Je n'ai jamais aimé les tissages mais je n'avais aucun problème avec le défrisage. Si aujourd'hui je suis naturelle et fière de mes cheveux naturels et de ma peau ébène et de mon africanité c'est en partie grâce à toi alors merci <3

    RépondreSupprimer
  8. article émouvant et juste! bravo fatou et bonne continuation

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...