Tag TA

9.04.2012

ITW: ENTRETENIR SES CHEVEUX DEFRISES, LOZA NOUS DIT TOUT


Bonjour Loza, peux-tu te présenter aux lectrices du blog?

Bonjour, je m'appelle Loza Maléombho, d'origine ivorienne, j' ai 27 ans.

Je suis née au Brésil et j'ai grandi entre la Côte d'Ivoire et les Etats Unis. J'exerce le métier de styliste modéliste au sein de ma propre marque "Loza Maléombho New York" et je vis aussi entre New York et Abidjan. 


Depuis combien d’années et à quelle fréquence te défrises-tu les cheveux ?

Depuis 2008, et la fréquence dépend du climat dans lequel je vis. En hiver à NYC , je les défrise tout les 2 voir 3 mois et en été tout les mois. 

Pendant l’hiver mes cheveux poussent moins vite surement à cause du climat. En été, au bout de 15 jours j'ai déjà des repousses mais ils sont toujours plus beaux, et lorsqu'ils repoussent, j'adore leur faire un joli brushing pour avoir un rendu soyeux et brillant.


Quel défrisage utilises- tu et pourquoi?

Le Olive oil (mild) de Organic Roots, c'est celui qui convient à mes cheveux et il me le rend bien. Je n'ai jamais eu de brûlure ou de casse suite à son utilisation. 

Tu les défrises seule, si non où ?

Non. A New York et à Abidjan j’ai une hair stylist qui vient à la maison pour me faire mon défrisage, mais pour tout ce qui est soin, brushing, lavage, je m'en occupe moi même.

Peux-tu partager avec nous les secrets de  ta routine capillaire ?


Tout va dépendre du pays et du climat dans lequel je me trouve.  Par exemple à New York, pendant l'hiver et cela de façon quotidienne, j’utilise de l’huile marocaine (morocan oil) sur mes racines et sur mon cuir chevelu en massage pour stimuler le flux sanguin ça permet d'agir sur les racines et faciliter la pousse.


Après chaque shampoing j’utilise le Queen Helene Cholesterol pendant 5 à 10 mn le temps de les humidifier avant le brushing et le styling (coiffure).

Pendant l’été à Nyc et à Abidjan, il faut faire très attention a l’exposition des cheveux défrisés au soleil, comme ils ont été modifié chimiquement, ils sont encore plus fragiles que des cheveux à l'état naturel, qui eux même sont fragiles. Mais c'est aussi le meilleur moment pour les faire pousser car j'ai la sensation que nos cheveux reconnaissent quand ils sont dans leur climat d'origine ( Afrique). On dirait qu'ils revivent à nouveau. 



Je préfère éviter les huiles en été sauf pendant des soins maison. Le Queen Helene cholesterol me permet d'avoir les cheveux très souples et hydratés. J'utilise également du gel d'aloe vera, une plante que je fais pousser dans mon jardin.

La nourriture aussi est très importante pour la pousse des cheveux, c'est pour cela que je mange beaucoup de poissons et légumes, et chaque matin j'ingurgite une cuillère d'huile d'olive. 

Je sais que tu habites à New York, une ville où on peut trouver des coiffeurs à chaque coin de rue, mais si tu avais des adresses à partager avec mes lectrices quelles seraient-elles?



New York est la ville des coiffeurs afro, vous avez tellement de choix, et vous découvrez sans cesse des talents insoupçonnés. A Brooklyn, il y'a beaucoup de très bon salons à chaque corner de rue. Les Wellingthon Hair Spa st pas mal. 

A travers tes différentes photos, on voit que tu oses et que tu n'as pas peur d'expérimenter différentes coiffures, on a l'impression que pour toi tes cheveux st un accessoire de coquetterie tout en restant féminine. Peux -tu nous en parler?


J'ai un style très éclectique,  mais j'ai tendance a converger vers un style masculin. Tout va dépendre de mes humeurs, du coup oui, j'ose plusieurs style capillaire. J'aime porter les pantalon larges, les T-shirt très amples ou des bottes frye. Alors la plupart du temps les seuls recourts sur lesquels je compte pour affirmer ma féminité sont mes cheveux qui sont pour moi un atout féminin, j'y met le paquet et cela m'amuse. 



Que conseillerais-tu à une fille qui se défrise et aimerait avoir de beaux cheveux?

Il faut s'investir, être patiente, et aimer s'en occuper tout les jours!!! Avant de dormir il faut les protéger dans un foulard de soie ou satin en faisant un wrap ( technique d'enroulage du cheveu avec pinces) et non pas en coton qui absorbe les huiles et soins apportés aux cheveux.  Le foulard c'est pas très sexy quand on dort avec l'homme de sa vie diront beaucoup de filles( lol) , mais il le faut! Et puis on peut toujours se lever plus tôt pour montrer à ces messieurs le résultat et se rattraper mdrr!

Il faut couper les pointes au moins une fois par mois, quand je le fais mes cheveux sont plus de mouvement et de souplesse.


Sur cette photo tu es en compagnie de ta mère, quand j'ai vu cette photo, j'ai été émerveillé par la force et la beauté qu'elle dégageait, mais surtout par la coiffure de ta maman ( rasé sur les contours et crépus) et toi défrisé et rasée également. Vous parlez souvent cheveux? Ta maman ne s'est jamais défrisée?

Haha! Ma mère et le défrisage c’est un combat perpétuel. Elle les défrise puis les coupe et les laisse repousser naturellement chaque 3 ans. Ce qui m’arrive aussi mais moin fréquemment, c'est une question de personnalité. 

Ou peut être un autre moyen d'affirmer notre indépendance je pense. Il fut une époque où elle ne savait pas comment les entretenir défrisés alors elle optait toujours pour le naturel. D'ailleurs elle nous avait interdit à (Mes soeurs et moi) de les défriser jusqu'à l'age de 18 ans. 

Une fois aux Etats Unis, nous avons appris a les entretenir et nous nous sommes toutes relayer les informations, tips et conseils.

Comme tu le sais, il y'a un grand retour au port du cheveu naturel, cela t'a t'il déjà traversé l'esprit de tenter l'aventure? 

J'ai déjà porté les cheveux au naturel, il y'a un grand retour du cheveu naturel, pour certaines c'est une mode qu'elles suivent et d'autres ont redécouvert leur cheveux et les aiment ainsi. Moi je n'en fais qu'à ma tête, si mais je disais que la mode ne m'influencait pas, cela serait un mensonge. Je portais des habits de silhouette moderne et pagne avant que la vague Afro chic ne prenne le dessus sur le catwalk. C'est cet état d'âme de "je m'en foutiste" qui me permet de rester créative. Alors peut être que si l'envie m'en prend je reviendrais au cheveu naturel pour après encore redéfriser! 

Peux-tu nous en dire un peu sur tes activités et collections, ta passion du stylisme est née comment? Où peut-on les acheter?



J'ai commencé à dessiner à l'âge de 5-6ans. J'ai dessiné mes uniformes scolaires à 13 ainsi que les robes de ma mère et de mes tantes. Mon intérêt pour le stylisme en tant que profession n'est apparu qu'après ma formation d'université en infographie. Aujourd'hui ma marque est en vente sur les sites  HERITAGE1960.COM et OXOSI.COM


Pour finir, j’aimerais savoir quelle est ta définition de la beauté ? 



La beauté est partout mais elle se presente sous trois formes pour moi : 
Celle de l'insouciance, de la confiance et pour finir celle qui a disparu, je m'explique:

La beauté se cache dans l’insouciance. Quand personne n’est pas influencée par le “concept” de la beauté définie par les occidentaux (dans les magazines par exemple) ou définie par la société (dans les traditions par exemple) dans laquelle elle vit, elle a moins voir aucun complexe. Elle est confortable dans sa peau. Ceci est un cas rare, pourtant, c'est dans cet état d'âme d'insouciance que la beauté fleurit le plus. 

La beauté insouciante ignore la présence de la beauté au sens propre, la beauté confiante l'affirme. C'est une forme de bien être et d'acceptation de ses défauts. C'est aussi un moyen d'agressivité passive contre les standards. 

Alors que la beauté confiante s'expose, la beauté disparue rassemble le cas de personnes qui se sont laissés convaincre par le concept de beauté conforme et imposé à la société et qui ont identifié leur atouts naturels comme non conformes. ils ont laissé leur "difference" prendre le dessus de façon négative plutôt que de l'exposer comme un atout spécial. Alors elle se cache et ne se manifeste plus.



Conclusion: Loza est une fille qui fait ce qui lui plaît avec ses cheveux, le plus important est d'en prendre soin et on approuve! Un grand merci Loza pour cette itw.

Vous pouvez retrouver LOZA ici: 

7 commentaires:

  1. elle est topissime sa collection!!!

    RépondreSupprimer
  2. Wow, j'adore j'adore j'adore, je ne la connaissais pas mais j'ai un vrai "girl crush" sur tout, sa personnalité, son parcours, ses cheveux... Merci pour cette découverte et cette interview !

    RépondreSupprimer
  3. Ça fait du bien de parler de cheveux défrisés , sans faire de procès.
    Merci Fatou de nous faire partager cet article. Un signe de tolérance à mes yeux.
    En étant toute crépue, il est important de laisser le choix à chacune d'entre nous de défriser ses cheveux ou non.
    Bonne nuit :) et merci

    RépondreSupprimer
  4. Merci les filles et de rien:-))) c'est un blog beauté généraliste, il est vrai que j'ai les cheveux naturels, mais en créant ce blog il y'a 5 ans, ma démarche n'était pas d'en faire un blog pour cheveux crépus, mais juste un blog qui engloberait tt ce que la beauté regorge de secrets, astuces et produits en tt genre pr ns rendre belle:-)) bisous

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cet article. Mes amies et moi avions adore sa collection lors du Arise Fashion Week mais decues du manque d'infos quant aux points de vente sur son site ou d'autres blogs connus ou elle avait figuree, on avait laisse tomber. Je vais pouvoir faire circuler ma trouvaille. Elle a de tres beaux cheveux aussi, ca me donne presque envie de redefriser mais mes cheveux ne seront pas d'accord!
    xo Keep up the good work ladies
    Ivorian in London

    RépondreSupprimer
  6. Superbe article et j'aime beaucoup les photos, cette fille dégage un dynamisme fou, j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...