Tag TA

12.22.2014

NATACHA BACO MEETS BRAZZAVILLE

 Et grâce à la compagnie Ecair se rendre au Congo est devenue une partie de plaisir. 

En plus d'être la capitale administrative et politique de la République du Congo, Brazzaville ou Brazza la verte comme on la surnomme a vu grandir une styliste et créatrice qui ne cesse de monter et qu'on adore.

Cette femme c'est Natacha Baco, plus besoin de vous la présenter. Pendant mon séjour à Brazza  à l'occasion de la première édition du Brazza festival où nous avons été convié, j'ai eu envie de lui faire un petit clin d'oeil.

Voici 3 tenues créées sur mesure par ses soins que j'ai porté lors de différents évènements et rendez-vous professionnels:


Pour cette tenue, j'ai fait un mix. J'ai porté le TOP PATA qui normalement vendu avec sa jupe volante ILONGA de la collection MAKEDBA. La jupe crayon taille haute que je porte sur la photo se nomme la JEANNE SKIRT.


On reconnaît les créations de Natacha, car c'est la seule qui maîtrise à merveille les cols claudine et les tops structurés avec des épaulettes si bien ajustés qu'on a l'impression qu'elles sont rembourées alors que non.



Sur cette photo INSTAGRAM, je porte l'ensemble entier TOP PATA+  JUPE ILONGAICI., qui est un peu dans l'esprit de cette tenue => ICI.
Escarpins ZARA
Panier en osier H&M


Celles qui suivent mon blog reconnaîtront ce tissu wax. C'est celui  la fameuse robe ILZI  à dos nu vertigineux que je portais => ICI


J'ai eu envie de porter cet ensemble bustier et pantalon taille haute de manière décontractée en le cassant avec une chemise en jean H&M nouée sur la taille.



Bustier KEBA by NATACHA BACO
Collier H&M

Pantalon KILIMANJARO


Panier osier H&M
Escarpins ZARA



Comme vous le savez Natacha est friande des robes dos nus, voici une version plus sage avec la robe EVA.



La pochette ZASHADU que je porte est du 100% made in Nigeria, pays de ma chère maman.
ZASHADU c'est la contraction de Zainab Ashadu, créatrice d'accessoires nigériane. 

Toutes les pochettes et sacs qu'elle crée sont en cuir qui proviennent de Kano, une grande ville se trouvant au nord du Nigéria et où l'ethnie et peuple haoussa qui sont des bergers et tanneurs ont un savoir faire unique et ancestral  pour traiter le cuir et la peau des animaux comme les chèvres et pythons bien avant les italiens ou marocains. C'est avec grande fierté que j'écris tout cela car c'est aussi la ville et l'ethnie de ma famille maternelle :-)

Zainab a son entreprise à Lagos, où elle emploie des artisans locaux qui l'aident à fabriquer des accessoires vendues dans le monde entier. D'ailleurs actuellement elle a son pop store chez FRANCK ET FILS au 80 rue de Passy dans le 16eme arrondissement de Paris.

Son site de vente en ligne => ICI.




Il y'a quelques années porter du wax c'était ringard ou seulement pour des occasions comme les mariages et fêtes où l'on devait coudre nos tenues. Dorénavant le wax se démocratise et tant mieux, après tout c'est un tissu comme un autre alors pourquoi le marginaliser ou le reléguer au second plan?

Et qui mieux que nous peut honorer et rendre ses lettres de noblesses à un tissu diverse et riche en motif et couleurs? Nous sommes les premiers à nous insurger lorsque des stylistes européens se réapproprient le wax dans leur défilé, mais nous même oublions de le célébrer parce que pour certains trop connoter africain ou pas assez "IN". Et puis la mode n'a pas de frontière puisqu'à l'origine le wax était un tissu indonésien, même si on ne le dit pas souvent. Et les hollandais ont copié sa technique de fabrication.

Osons le wax! Et surtout continuons de promouvoir le travail de nos fabuleux créateurs africains car ils le méritent. 

Et je vais finir par ceci... Lorsqu'une robe H&M, ZARA ou ASOS vous plaît, malgré son prix ou même le fait qu'elle soit faite en usine, vous ne vous dîtes pas que vous allez copier le modèle et acheter un tissu similaire au marché Saint Pierre pour que votre tailleur la reproduise, n'est-ce pas?

Donc je pense qu'il faut en faire de même avec nos créateurs. La passion, le temps et l'argent qu'ils mettent pour créer de belles collections ne doit pas être minimisé. De plus même le meilleur des tailleurs ne pourra jamais donner à votre vêtement cette touche unique et savoir faire qu'un styliste apporte à son oeuvre. Pensez-y, c'est en participant à promouvoir le travail de ces gens talentueux que leur travail trouvera écho auprès de ce milieu de la mode encore trop sceptique et qui ne parle de mode africaine dans leur page mode qu'en été.....

Le site de vente en ligne de Natacha se trouve=> ICI, essayez du Natacha Baco, c'est l'adopter dès que l'on porte une de ses sublimes créations.

6 commentaires:

  1. Salut, que de superbes pièces que tu as porté là-bas...Je suis très admiratrice du travail de Natacha, que j'ai découvert grâce à ton Instagram. Heureuse que tu ais pu découvrir mon pays d'origine grâce à ce festival...Snif, je n'ais pas pu y assister à cause de mes obligations professionnels, mais mes parents ont pu m'en faire un récit...Hâte de lire d'autres articles sur ton séjour là-bas, si tu en as prévu d'autres...Merci de sublimer les créateurs africains. Bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour! quelle est la taille de la combinaison que tu portes (et qui te vas à ravir) stp? Merci ;)

    RépondreSupprimer
  3. le pagne te va vraiment bien tes tenues sont magnifiques
    http://be-a-ladyy.blogspot.ca/

    RépondreSupprimer
  4. Tout à fait d'accord sur le fait de ne pas minimiser le travail de ces stylistes talentueux. Je commande régulièrement auprès d'une styliste ghanéenne (Ayi Kai) et reçoit autant de compliments, si ce n'est plus, quand je porte une de ses créations.

    Merci pour cette belle découverte en tout cas!

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour , ces tenues sont vraiment ravissantes mais je trouve super le choix de coiffure qui met la tenue encore plus en valeur . Serait il possible d'avoir un tutoriel de la coiffure correspondant a la robe dos nu rouge ? Merci

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...